Nouvelle saison et nouvelles ambitions pour le RCGV. Dans une poule débarrassée de l'ogre annoncé, Pontault-Combault, le Garches doit confirmer sa 2e place de l'an dernier pour viser la monter. Première étape ce dimanche à Cergy  

Le match - pas si - nul de la réserve

Titulaires : Thomas, Laurent, Richard, Louis B., Louis M., Benjamin, Xavier, Paul, Frédéric (m) Jacques (o) (c), Nicolas de N., Bruno "cayat", Maxime A., Clément de N., Alex // Remplaçants : Pierre Am., Nicolas Si., Louis Benjamin,  Alexandre, Raphaël, Nicolas, Clément

Le match de la réserve s'est résumé à un duel de buteur, et s'est soldé par un score final de 6-6 qui reflète bien l'équilibre observé sur le terrain. Après un début de match assez compliqué, qui a vu Cergy imposer son jeu physique, le RCGV rentre petit à petit dans le match et commence à mettre en place son jeu. Dans un match engagé, les garchois contiennent le jeu d'avants de Cergy, parvenant à perturber leur jeu au sol, mais ne se montrent pas assez dangereux en attaque pour concrétiser sur ses munitions. 

Au début de la deuxième mi-temps, Cergy tente d’accélérer. Mais la défense garchoise ne rompt pas. Longtemps acculée dans sa moitié de terrain, l’équipe garchoise fait le dos rond, et parvient même à placer quelques escarmouches, mais sans réel danger, à l’exception de la dernière banderille de Paul qui, sans le rebond capricieux, aurait pu réaliser un joli hold-up. 

Chaque équipe aura eu, tour à tour, un temps de jeu en sa faveur. Chaque équipe, tour à tour, aura eu l’occasion d’ajouter 3 points, mais sans succès. Alors, même si tout n’a pas été parfait, les coachs se sont avant tout félicité d’avoir pu voir éclore un vrai groupe, avec du caractère, et de deux points tout de même intéressants pour la suite.

La frustration de la première 

Titulaires :
Victor, Sébastien, Jérôme (c), Nicolas, Romain, Baudoin, Charles, Vincent T, Christophe (m), Yohann (o)
Charles G., Arnaud Sa., Carl, François, Adrien
// Remplaçants : Marius, Matthieu, Nicolas, Hugo, Thomas, Arnaud Sc., Virgile

Le RCGV a commencé ce match de la meilleure manière qui soit, prenant à la fois les commandes du jeu, et surtout en scorant rapidement par Christophe, puis Charles G. Deux essais pleins de réalisme en début de match qui montrent que Garches-Vaucresson est en place. Mais Cergy, via 2 pénalités, recolle au score
(6-10 après 30 minutes).


Sans surprise, Cergy joue autour de ses avants, en particulier son pilier très perforant. Enchaînant les temps forts, les locaux parviennent à marquer un essai non transformé (11-10) suivi d’un deuxième, au terme d’un énorme groupé pénétrant de 15m, juste avant la mi-temps (18-10 à la pause).

Un peu mis sous l’éteignoir avant la pause, Garches se relance à la reprise de la deuxième mi-temps : profitant d’une passe ratée par Cergy, prolongée au pied, Yohann arrive en premier dans l’en-but et aplatit. Malheureusement, l’essai n’est pas transformé (18-15).

Etonnamment, le match jusqu’à alors assez engagé, va s’équilibrer et sombrer dans un faux rythme. Malgré quelques courses rentrantes intéressantes de Christophe ou de Carl, qui tentent de faire fructifier les munitions parfaitement négociées par les avants, en particulier Charles C impeccable en touche. A l’approche de la fin du match, c’est Garches-Vaucresson qui prend d’assaut le camp de Cergy. Sur un temps fort, une cravate sur Charles G. offre une belle pénalité, malheureusement raté par Thomas. Mais une boulette d’un joueur local, lui offre immédiatement une deuxième chance. Cette fois, son pied ne tremble pas (18-18).

Le RCGV reprend d’assaut la ligne de Cergy. Jéjé est contraint de sortir sur blessure, mais le travail des avants offre une nouvelle pénalité à Thomas qui concrétise la domination de ses avants (21-18) à quelques minutes de la fin.

On pourrait croire le score acquis, les garchois étant revenu dans le camp de Cergy. Mais une relance lointaine, 4 mauls et plus de 5 minutes d’arrêt de jeu vont permettre à Cergy de marquer l’essai de la gagne.

Cergy s’impose sur le fil, 23 à 21. Garches-Vaucresson récupère un bonus défensif qui n’est qu’une maigre consolation au terme d’un match à sa portée. Mais le groupe a donné plusieurs motifs de satisfaction sur lesquelles travailler pour gagner la semaine prochaine.

Pour finir, je citerai ce soir Nelson Mandela qui a dit « J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre ». Notre amitié, solidarité et notre travail vont nous donner les capacités de vraincre nos peurs comme nos adversaires.

Bonne semaine, bon rétablissement aux blessés