C'est au très inspiré Thomas de C. que nous devons ce titre. Et c'est aux garchois que nous devons l'incroyable scénario de ce match, livré devant les yeux de nombreux spectateurs, et de quelques illustres anciens garchois que parmi lesquels Philippe B., Laurent D., Bernardo, Julien L., Manu T., qu'il était très plaisant de revoir à nos côtés.   

La réserve a minima

Titulaires : Martin, Maxime B., Corentin, Louis B., Louis M., Benjamin, Pierre, Baptiste, Jacques (m)(c), Martin D. (o) , Virgile, Maxime A., Louis Benjamin, Guillaume, Alexandre // Remplaçants : Florian, Vincent, Emilien, Nicolas, Thomas, Frédéric. 

Ce dimanche commençait mal, avec la blessure assez sérieuse de Pierre Am. durant l'échauffement. Nous espérons pouvoir donner rapidement des nouvelles rassurantes à son sujet.  

La première mi-temps a été relativement équilibrée, bien que légèrement dominée par le Massif Central. Le jeu s'est déroulé entre la ligne des 22 garchoise et la ligne des 10 mètres de Massif-Central, et s'est résumée à un série d'en-avants et de fautes qui ont rendu ce premier acte assez pauvre en terme de jeu. Pas grand chose à ce mettre sous la la main, chaque équipe ratant une pénalité au cours de ce premier acte. Garches-Vaucresson jouera 10 minutes en infériorité - carton jaune reçu par Benjamin - sans conséquences. A la mi-temps, le score est toujours nul et vierge. 

Le Massif Central va rater une nouvelle pénalité, alors que Garches-Vaucresson, suite à un excellent pressing de Virgile sur un coup de pied à suivre, parvient à ouvrir le score (3-0, pénalité de Maxime). Le RCGV assoit un peu plus sa domination, et s'offre une touche à 5 m, mais le lancer n'est pas assuré. A l'exception de ces quelques minutes un peu plus réjouissantes, le deuxième acte ressemblera beaucoup au premier. Les deux équipes, incapables d'enchaîner plusieurs temps de jeu, ne produisent pas un grand spectacle. Mais en amateur de rugby, Michel n'en rate pas une miette... Très occupé à encourager les rouges et blancs, et tenter d'influencer l'arbitre, il ne se rend pas compte que pendant ce temps, les chiens présents ont fait leur sort aux saucisses cuites.

Alors que Garches-Vaucresson avait une bonne occasion à quelques minutes de la fin, la melée mal négociée et la relance de Massif-Central leur permet de revenir à quelques mètres de notre ligne. Mais la défense tient bon et ne veut surtout pas abandonner sa légère avance. Elle repousse les derniers assauts du Massif Central et Garches-Vaucresson s'impose sur le plus petit des scores au terme d'un match brouillon, dont on ne retiendra que la victoire. 

La première livre une deuxième mi-temps exceptionnelle

Titulaires : Victor, Sébastien, Dimitri, Nicolas G., Nicolas R., Cyril, Baudoin, Charles (c), Anthony (m), Christophe (o), Mathieu, Arnaud Sa., Arnaud Sc., Eliott, Carl // Remplaçants : Richard, Jérôme, Vincent, Paul, Thomas, Adrien, Jean

Franchement dominée pendant le premier quart d'heure, la première semble incapable de poser son jeu. Le Massif Central obtient une première pénalité dès le coup d'envoi (ratée), puis une touche à 5m qui ne donne rien. Mais sur un coup de pied à suivre avec un rebond capricieux trompe Eliott et permet aux visiteurs d'ouvrir logiquement le score (7-0). Garches-Vaucresson multiplie les fautes et le score gonfle : 10-0 après une pénalité réussie et 15-0 après un essai qui vient récompenser un superbe groupé pénétrant de 15m des visiteurs. 

il faudra attendre la demi-heure pour voir le RCGV s'approcher de la ligne d'en-but adverse. Une action rapidement jouée dans les 22 permet à Arnaud Sc. d'aller marquer en bout de ligne. Le RCGV revient à 15-5, mais paye ses trop nombreuses fautes par un carton blanc (Dimitri), finalement sans conséquences au tableau d'affichages (que nous n'avons pas encore, mais ça viendra, ça viendra). À la pause, le score est toujours de 15 à 5 pour le Massif-Central. 

Le début du deuxième acte est totalement différent, et le RCGV est meconnaissable. Dès la première action, Adrien, qui vient de rentrer, met 4 adversaires dans le vent et ne se fait reprendre à quelques mètres de la ligne. Mais, bien suivi par ses coéquipiers, le jeu peut rebondir rapidement et Sébastien fait parler sa puissance pour marquer un deuxième essai, transformé par Christophe (15-12).

La dynamique de Garches-Vaucresson est impressionnante et se traduit par une grosse domination qui offre une nouvelle pénalité à Christophe (15-15). Garches-Vaucresson est en train de retourner la tendance du match sous l'effet de la dynamique des avants, incisifs, et d'une solidarité retrouvée dans le jeu et dans la défense. Mais c'est Adrien qui signe l'exploit de l'après-midi. Au terme d'une course de 50 mètres toute en puissance, il déchire la défense et aplatit entre les perches (22-15 après la transformation de Christophe). La physionomie du match a totalement changé et Garches-Vaucresson domine maintenant pleinement son sujet. Le Massif-Central semble accuser le coup - sans doute la sortie de Charly B. qui se fait sentir - et ne se montrera pas capable de réagir face à la détermination des locaux. Christophe rajoutera deux nouvelles pénalités pour mettre le RCGV à l'abris. Le carton jaune reçu par Massif Central à quelques secondes de la fin ne changera rien. Garches tient sa première victoire et ne la lâchera pas.

Cette vctoire, obtenue au terme d'un deuxième acte particulièrement réussi, devrait lancer la saison. Elle est un signe très encourageant et vient surtout concrétiser le travail des dernières semaines. 

L'homme politique et philosophe du 19e siècle, Louis de Bonald a dit "Les orgueils blessés sont plus dangereux que les intêrés lesés". Le Massif Central a en fait l'amère expérience en subissant la réaction d'orgueil des joueurs blessés par l'absence de victoire et il m'est avis que ce n'est que le début. 

Longue est la route... 

Bonne semaine