Après 2 victoires lors des deux premières journées, le RCGV partait à la conquête de Parisis, sur leur terre à Franconville.

 

La réserve se saborde

Composition : Tanguy, Louis, Thomas, Alex, Antonin, Fred, Hugo (m), Jacques (o) (c), Charles Maxime, Nicolas S., Marek. Remplaçants : Zeb, Hugo, Max, Nicolas, Clément

L'engagement de début de match décrit bien toute la rencontre : très bien tapé, très haut, et directement en touche de quelques centimètres. Les garchois ont essayé mais n'ont pas réussi, et se sont souvent trompés dans leur choix. 

Il y a de belles intentions, notamment par Charles Maxime en début de match qui reçoit un ballon à l'aile après une belle action des arrières. Après avoir testé le pas de l'oie inconnu contre Noisy, il s'est essayé au coup de pied à suivre. Et bien, il va falloir le retravailler, car ça n'a mené à rien. 

Pas longtemps après, une réception à trois (oui cela existe apparemment) est complètement manquée. Antonin, Charles Maxime et Fred se télescopent et échappent le ballon, en avant - d'une longue série ce dimanche. 

Mais quand les rouge et blancs veulent, ils peuvent ! ! !

Sur une action de type "classique", Nicolas S. prend le ballon et tente de décrocher la caravane que Paul D. lui avait conseillé d'acheter quelques jours auparavant -en vain-. Le centre adverse n'étant pas des plus vifs, il se laissa prendre au petit jeu du "je suis le plus lent moi non plus". Sorti vainqueur de ce premier duel, Nicolas trottina (oui, la description de sa course ne peut être mieux faite) jusqu'à l'en but, aucun adversaire ne voulant se frotter au phyisque impressionnant du centre garchois.

Essai non transformé, malgré une aide du coach Oliv' pour tenir le ballon -on notera la technique hors du commun de ce dernier-.

 

Mi temps : Parisis 0 - 5 RCGV

Peu de temps après la mi temps, Parisis marqua un essai sur un groupé pénétrant après une touche dans les 22m garchois.

L'entrée des jumeaux Clément et Nicolas a redynamisé le jeu rouge et blanc, avec plus de fluidité et de vitesse. Sur une des premières actions où Clément touche le ballon, il perce depuis ses 22m, transmet à Nicolas au niveau des 40m. Après quelques temps de jeu, le jeu s'ouvre vers Clement qui perce de nouveau aux 30m, se défait d'un défenseur et va marquer entre les perches. Enfin un peu de jeu, et cela se ressent tout de suite au score ! 

Parisis 5 - 12 RCGV

Une pénalité de Parisis permet de réduire le score à 8-12.

A ce moment là, les garchois, plutôt que de continuer à jouer à la main pour prendre leurs adversaires de vitesse, font des mauvais choix en tapant au pied, qui plus est de mauvaise manière. Nicolas, pour dégager son équipe et la libérer de la pression adverse cherche et ne trouve pas une touche importante. Relance de Parisis, pénalité jouée rapidement et essai 45 secondes plus tard. 

Transformation réussie, 15-12 pour Parisis.

Le jeu s'emballe un peu et on sent Garches capable de marquer pour gagner. A ce moment là, le pied magiq... euh pardon pourri, de Nicolas se décida à refaire surface. Pénalité pour Garches. Le bord de touche crie de jouer à la main, mais les joueurs prennent leurs responsabilités pour taper en touche. Seulement voilà, Nicolas rate son coup de pied qui atterrit en ballon mort...

Fin du match quelques temps après.

Parisis 15 - 12 RCGV

Malgré les actions manquées et les mauvais choix, on a vu de belles choses, qu'on espère revoir dès la semaine prochaine pour nos jeunes joueurs.

 

Passage à vide garchois mais hold up quand même

Composition : Dimitri, Henri, Richard, Julien, Charles, Nils (c), Paul, Tekeuz, Hippolyte (m), Christophe (o), Hadrien, Arnaud, Eliott, Guillaume, Adrien. Remplaçants : Hubert, Louis, Nicolas, Hugo C., Hugo S., Carl, Alex

Commencer un match en encaissant un drop après 30 secondes de jeu en Promotion Honneur, ça fait mal. Qui plus est quand quelques minutes plus tard Parisis remet ça pour mener 6-0.

Il y a de bonnes intentions à l'image d'Adrien qui fait une belle percée mais manque sa passe, qui aurait pu mener à une action très dangereuse. Il y a de belles combinaisons mais avec malheureusement quelques fautes de main . 

Mais Parisis est aussi dans son match et met du volume de jeu par ses avants et enchaîne bien avec les arrières.

Là intervient un évènement qui aurait pu être un tournant du match : Christophe prend un gros choc à la tempe en plaquant, extinction des feux, activation du mode vibreur avant le mode avion. En revenant sur le banc de touche il demanda même pourquoi certains joueurs ne jouaient pas. Une demi heure plus tard, tout revint à la normale et il en rit lui même! 

Après cela, les garchois mirent beaucoup de temps à se remettre dans leur match, et ce sont les anciens juniors qui mènent la révolte à coup de placages par Hippolyte ou de ballons grattés par Henri. 

Carl se mit au diapason après un coup de pied manqué d'eliott directement dans les bras d'un adversaire qui déborda Guillaume. C'est Carl qui alla chercher la fuyard le long de la touche pour le mettre en dehors des limites du terrain. La brigade canine est bien présente et ça remotive tout le monde.

Les rouge et blancs remettent la main sur le ballon et reprennent peu à peu le contrôle du match. 

Hippo amorce la remontée garchoise en inscrivant les premiers points du match pour Garches, puis en récidivant quelques minutes plus tard. 

Parisis 9- 6 RCGV

Mais encore une fois il y a une faute lors du renvoi de Parisis, ce qui leur pemet de reprendre de la marge.

12-6

Grosse frayeur pour les rouge et blanc quand Guillaume, sur un repli défensif, rate complètement son coup de pied et envoit quasiment une passe décisive à un adversaire -pourtant, il n'a pas changé de club dernièrement, bizarre...-. Il se rattrape bien et plaque le filou qui voulait marquer. Encore une faute au sol et Parisis enquille une autre pénalité. 

Parisis 15-6 RCGV Mi Temps

Dès le début de la 2ème mi temps, le match s'équilibre et Garches prend l'avantage tant physique que dans l'occupation du terrain. Ce qui se matérialise par une nouvelle pénalité d'Hippolyte, décidément en feu aujourd'hui.

15-9

Après une touche volée dans les 22m adverses -quand on vous dit qu'on a quand même dominé quelques part!!!-, la ballon voyage un peu avant de trouver un aéroport dans les bras de Nils. Apparemment l'escale fut bonne et le ballon ne voulut pas quitter ce paisible endroit alors que la correspondance vers l'aile l'aurait mené au paradis -certains diront que Nils a perdu les clés du coffre où il avait planqué la balle-. Nils fut stoppé devant la ligne, et là intervient Adrien -dit musclor- pour conclure l'action. Il ramasse la balle et marque en force tel un pilier de formation (d'ailleurs, il en manque Adrien, hésite pas!).

Non transformé

Parisis 15 - 14 RCGV

Après cet essai, les locaux reprennent un peu le large en marquant une nouvelle pénalité. 18-14

Il y a trop d'approximations, beaucoup de turnovers malgré la domination garchoise. 

A la fin du match, tout espoir de victoire paraît s'envoler, mais les rouge et blanc ne lâchent pas.

Arnaud récupère le ballon et une action de toute beauté s'ensuit. Adrien, à la manière d'un feinteur de l'extrême vient se proposer à hauteur, mais Arnaud a mis trop de colle sur les mains et ne parvient pas à le lâcher. Adrien est percuté par un adversaire qui crie au scandale mais il n'y a rien de sifflé, alors que le nez en sang de notre joueur prouve qu'il y a bien eu quelque chose.

Bref, revenons à Arnaud qui avait collé le ballon dans ses mains. Il passe à côté d'un autre joueur et tout le monde pense qu'à ce rythme là, il finira en touche. Mais, ô miracle, il parvint à redresser sa course in extremis et à s'enfoncer dans 31 défenseurs (l'histoire ne confirme pas vraiment ce nombre là) et marque !!!!!

Transformation manquée

Parisis 18 - 19 RCGV

Fin du match, merci bonsoir !

Ce fut dur mais Garches reste invaincu !

 

Mentions spéciales à : 

- Hippolyte qui a su gérer ce match d'une main de maître, alors qu'il monte de juniors

- Adrien et Arnaud qui marquent les essais de la victoire

- Nicolas, élu mumu lors du retour pour ses quelques "cagades"

- Enfin, à la solidarité défensive affichée ce dimanche, qui fait du bien à tout le monde!