Un beau soleil, du beau monde, du beau-jolais, tout était réuni pour un beau dimanche de rugby au Haras Lupin. Garches reçoit Nemours, et il fallait relancer la machine malgré de –trop- nombreux blessés côté rouge et blanc.

La réserve fait le show

Composition : Thomas, Florian, Louis B., Charles Maxime, Alex, Emilien, Jacques (c)(m), Martin (o), Nicolas de N, Guillaume D, Julien, Maxime P., Remplaçants: Romain, Louis M., Paul, Guillaume C., Corentin, Louis Degriss

Après la victoire à l’extérieur à Senlis, il fallait confirmer à domicile pour l’équipe B garchoise. Comme souvent, les débuts de match sont compliqués pour Garches. ET c’est assez rapidement qu’une pénalité est accordée aux visiteurs face aux perches. Heureusement, le buteur n’était pas très bo… euh pardon pas très en verve pour ce match.

Les rouge et blancs reprennent le match en main, et c’est Guillaume –venu au départ pour faire le nombre- qui marque le premier essai du match en force au pied des poteaux ! Transformé par Nicolas, qui sera crédité d’un 100% face aux perches, mais d’un 0% 5 mètres à gauche des poteaux adverses.

 

Le bon début de match des locaux et d’ailleurs sûrement dû à Charles Maxime. Il était tellement motivé après son replacement en 2ème ligne qu’il voulait en découdre avec tout le monde. Et le premier venu, c’était… un joueur de Nemours pesant entre 3 et 4 fois son poids. Apparemment tenu par la tête dans un regroupement, on vit Charles Maxime se redresser, brandir ses points d’enfants et défier son adversaire, qui ne réagit pas plus. Deux actions plus loin, il se fit calmer par un carton jaune.

 

Entre alors en jeu Paul, qui – contrairement à son homonyme propriétaire d’une caravane de luxe – lâche les chevaux, déborde 2 joueurs sur le bord de la touche, repique judicieusement à l’intérieur pour effacer le dernier défenseur et va aplatir entre les perches assez sereinement.

Les garchois prennent le large juste avant la rentrée attendue de tous . . . MAXIME ! ou Zib, Ziboudine, Zidane, bref tous les surnoms de chauves connus. Rentré en jeu, il courut et s’essouffla en une action (« t’es cramé ziboudine ! », lança un supporter ; le concerné répondit par un large sourire et d’un hochement de tête). Mais il continua à jouer et à courir avec et sans ballon.

A la mi temps, Garches est en tête et pas prêt de lâcher le morceau.

En 2ème mi temps, nous noterons que Louis est toujours aussi co... euh pardon toujours aussi intellig… non toujours pas. Bref, toujours aussi …. (insérer le mot qui vous convient). Après avoir porté un bandeau sur la tête en hommage à on ne sait qui à part son cerveau, il prit un carton après s’être battu contre le capitaine adverse. Bref, passons…

Nicolas marque le 3ème essai après un coup de pied à suivre qui rebondit à 50 cm de la ligne de touche qu’il rattrape in extremis avant de mettre les cannes et de déposer… (la rédaction n’a pu suivre cette action, mais on me dit dans l’oreillette qu’il s’agissait du pilier adverse).

L’essai suivant est de toute beauté. Jacques joue une pénalité rapidement à 10 mètres de la ligne d’essai adverse et envoit le ballon à Ziboudinde (rapport à la dinde de Noël évidemment, il faut suivre !). Préférant le rentre dedans à l’évitement à cause de son physique hors norme, il percute de plein fouet un adversaire, le laisse brouter un peu de bon gazon garchois et s’en va marquer tranquillement.

Enfin, pour terminer en beauté, c’est notre nouveau talonneur Romain qui y alla de son essai, après une préparation remarquable de Nicolas (grâce à 2 en avant non sifflés diront les mauvaises langues), qui laissa l’honneur à son partenaire de mettre un point d’orgue à cette rencontre (les mêmes mauvaises langues diront qu’il a volé l’essai à Nicolas, mais c’est une autre histoire).

Score final RCGV 33 – 0 Nemours

 

La une Nemours jamais

 

Après la désillusion de la semaine dernière à Senlis avec le match nul, Garches avait à cœur de se reprendre et de passer devant Nemours au classement.

La pression se fait sentir dès le vestiaire, et les rouge et blancs sont motivés. Malheureusement, le début de match ne démontre pas cette motivation. Les visiteurs sont eux aussi motivés et mettent la pression sur les locaux. Plusieurs temps de jeu dans le camp rouge et blanc, des pénalités sifflées mais aucune transformée –heureusement-.

Au fur et à mesure, Garches prend le contrôle du match et joue dans l'avancée, notamment par quelques regroupements bien menés et des attaques placées bien jouées. Mathieu met une pénalité, 

RCGV 3-0 Nemours

Après le renvoi, le jeu retourne dans le camp des visiteurs, et, à la surprise générale, l'arbitre siffle la mi temps au bout de ... 33 minutes de jeu ! 
Après quelques protestations, l'homme au sifflet se rend compte de son erreur et fait reprendre le jeu. 

A bon escient puisque quelques temps de jeu plus tard, un coup franc est sifflé en faveur des garchois, et le Gaspard express passe pile à l'heure.

Après un arrêt express sur un adversaire - qui laisse une épaule au wagon bar -puis un passage en gare de Nemours- où le chef de gare local y laisse un genou, Gaspard prit le temps d'aplatir dans l'en but et de rentrer tranquillement. 

Essai transformé

RCGV 10-0 Nemours

Malgré cet essai, les garchois cafouillent sur le renvoi et prennent la pression dans leur camp. Une touche est récupérée sur les 22 mètres de Garches, mais Hugo dégage en touche après un une mésentente avec François et l'arbitre sur l'annonce de la fin de la mi temps.

Sur la touche suivante, les visiteurs gardent bien le ballon et quelques temps de jeu plus tard, ils marquent un essai en force après avoir pillonné la ligne défensive rouge et blanche. 

Essai transformé, 

RCGV 10-7 Nemours. 

Mi temps.

La seconde mi temps est très disputée, et les défenses prennent l'avantage sur les attaques. Théo est tout prêt de marquer un essai d'escroc après une chandelle dans le camp de Nemours avec plusieurs rebonds. Sans suite malheureusement. 

Garches est à son avantage mais ne parvient pas à déborder une bonne défense de Nemours. Malgré tout, Mathieu passe une pénalité et porte le score à 13-7.

Nemours reprend du poil de la bête et pousse les garchois plusieurs fois à la faute. Ils sont bien placés et après une attaque classique, mettent un essai par leur ailier, qui sera transformé.

RCGV 13-14 Nemours.

Pas impressionnés pour autant, Garches reprend le match en main et va remettre la pression dans le camp adverse. Mathieu donne l'occasion de repasser devant au score par une nouvelle pénalité. 

RCGV 16-14 Nemours. 

Sur le renvoi, les garchois maîtrisent enfin le ballon pour retourner rapidement dans le camp des visiteurs par une énorme ogive d'Anthony, pourtant pas franchement chanceux ce dimanche au pied. Les rouge et blancs retournent donc dans la moitié de terrain de Nemours. 

C'est alors l'entrée en jeu d'Hugo V., qui a besoin de se rassurer, lui qui se disait être le chat noir depuis quelques temps, n'ayant pas gagné un match dès qu'il jouait depuis au moins un an. Il rentre pour les 5 dernière minutes et ... Garches parvient même à marquer !

Evidemment grâce à la présence d'Hugo V qui a du faire peur aux adversaire par son physique énorme, mais surtout par une pénalité rapidement jouée petit côté par Anthony pour Charles qui parcourt 15 mètres avant de resister à 3 défenseurs pour marquer en force et laisser - pour la 17ème fois- son nez dans l'histoire. Merci Hugo pour ton entrée en tout cas !

La transformation ne passe pas.

RCGV 21-14 Nemours

Nemours engage, récupère le ballon et joue. Mais une bonne défense des arrières de Garches force Nemours à l'en avant et à la fin du match.

Score final 

RCGV 21-14 Nemours

 

Belle remise en route de la une qui doit confirmer la semaine prochaine à Triel. La réserve doit continuer sur le même rythme, au classement tout est encore jouable. 

 

Mention spéciale :

- Aux deux équipes pour un beau(-jolais) dimanche de rugby

- A l'arbitre de la une pour son apprentissage en cours de la lecture de sa montre

- Aux retours de blessure de plusieurs joueurs qui ont fait du bien ce dimanche

- A Flore et Nils pour ces beaux titres d'article 

- Aux supporters venus nombreux et qui ont donné de la voix