Ozoir Ô désespoir

 

Après la grosse victoire contre Cergy la semaine dernière, les seniors arrivaient sur motivés pour ce match important contre Gretz Tournan Ozoir, qui joue le haut de tableau.

 

La réserve la tête à l’envers

 

Composition : Lewis, Roman S, Zeb, Thomas L, Louis M, Alexandre, Charles Max, Paul, Corentin (m) (c), Max A (o), Max P, Nicolas deN, François, Romain M, Guillaume ; Remplaçants : Thomas de C, Nils, Gael, Grégoire, Jacques, Nicolas S

 

Le début de match est assez compliqué pour les rouge et blanc. Après une pénalité jouée rapidement à la main, les locaux enchaînent plusieurs temps de jeu avant de finir en terre promise. Rapide, net et précis. La transformation passe.

GTO 7 – 0 RCGV

Mais ce n’est pas pour autant que Garches lâche l’affaire, au contraire. Même si c’est apparemment l’heure de l’happy hour au saloon, avec plusieurs placages manqués, les garchois font en sorte de rester dans le camp de GTO. Assez longtemps pour que Max P enquille une belle pénalité et permet aux siens de revenir au score.

GTO 7 – 3 RCGV

Ce regain de forme ne fut que de courte durée, puisque dans un excès de motivation, Thomas L oublia de se mettre à la hauteur de son adversaire liliputien pour lui faire un câlin. Le câlin voulu se transforma rapidement en guillotine. L’arbitre, au meilleur de sa forme ce dimanche ( … ) n’hésita pas et infligea un carton… BLANC à notre 2ème ligne. Il faudra repasser par la case formation, alinéa « placage dangereux ». Ou peut être relire tout le bouquin, qui sait.

La pénalité acquise fut facilement transformé par le demi d’ouverture local.

GTO 10 – 3 RCGV

La mi temps se faisait attendre, et elle arriva à point nommé pour recadrer quelque peu les troupes.

Malheureusement, les joueurs locaux revenaient eux aussi avec les crocs, et prennent littéralement les garchois à la gorge.

Suite à un groupé pénétrant, GTO marque son 2ème essai de l’après midi, mais ne le transforme pas.

GTO 15 – 3 RCGV

Rien n’est joué, tout est encore faisable, mais le RCGV déjoue un peu, malgré quelques actions de toute beauté (nous citerons ici Paul, qui, à la manière d’un fidjien faisait de jolis off load pour … envoyer les collègues au charbon).

Alors que Garches est acculé dans ses 22m, l’arbitre ne voulait pas être en reste pour que personne n’oublie sa prestation. Une faute d’Alexandre est sifflée, et l’arbitre met un carton blanc à … Charles Max. Assez marquant pour être notifié : l’un a un casque, pas l’autre, l’un était absent sur le ruck et pas l’autre, l’un n’ouvre pas sa bouche constamment mais pas contre l’autre…… Je suis-je suis-je suis ???? charles Max ? je dis oui !

Après ce petit entracte, arrêtons nous quelques instants pour contempler la belle rentrée en jeu de Nils. Sûrement très motivé pour rejoindre ses chers amis du GTO, il ne mit pas beaucoup de temps pour se mettre en valeur.

Tout d’abord par une belle percussion dans le dos d’un adversaire en train de se replacer. Les coudes en avant, les appuis dynamiques, le poids du corps en bascule, tout y était pour se faire pénaliser. Mais l’arbitre n’en fit rien et rejoua la pénalité.  Morale de l’histoire, au ruck suivant, Nils s’allongea sur l’amas de joueurs et se fit quelque peu récompenser par les locaux en subissant quelques impacts bien sentis.

Quelques instants plus tard, il écopa d’un carton jaune pour placage à retardement et sortit sous les applaudissements nourris du virage de supporters de GTO. Il aura eu un temps de jeu impressionnant en réserve.

La fin du match sera marquée par le 3ème essai de GTO, synonyme de bonus offensif, mais retenons surtout la prestation de Max A dans les derniers instants de la partie.

Marrons chauds dans les rucks ? et bien PETIT CHAUVE PAS CONTENT ! Il se posa sur le dos d’un adversaire au sol. Mais celui-ci se releva facilement avec son fardeau toujours agrippé solidement. Avant que cela ne dégénère, ils furent séparés.

La fin du match fut sifflée sur un match bizarre, englué dans un faux rythme, dans lequel les garchois n’ont jamais réussi à tirer leur épingle du jeu.

GTO 20 – 3 RCGV

 

Mentions spéciales :

-        Au nain de la bande, Gael, qui hésite pas à aller au placage.

-        Jacques, perturbé par une odeur inconnue et qui fit arrêter le match quelques secondes.

-        Paul pour son coup de pied on ne peut mieux assuré de 2 mètres en touche

-        Encore Paul, parce qu’il s’est pris pour un fidjien blanc

GTO au volant, défaite à Tournan

Composition : Dimitri, Henri, Richard, Louis B, Louis Mo, Charles Co, Pierre, Julien (c), Charles Ca (m), Mathieu (o), Hadrien, Max, Arnaud, Thomas, Tim ; Remplaçants : Thomas de C, Thomas L, Nils, Corentin, Jacques, Guillaume

 

Après 2 victoires consécutives, il fallait sortir le gros match à l’extérieur pour intégrer le milieu de tableau de la poule.

Peut-être est-ce dû au long trajet, ou au temps désagréable, mais en tout cas, les garchois connaissent la pire entame de match depuis le début de saison.

Face à une équipe très bien organisée, qui imposait son rythme et gardait le ballon sur plusieurs temps de jeu, les garchois semblaient éteints. Rien à voir avec l’agressivité affichée la semaine passé contre Cergy. Les rouge et blancs subissent, et n’arrivent pas à sortir de leur camp.

Après plusieurs temps de jeu dans le camp garchois, les avants de GTO enchaînent et vont réussir à marquer le premier essai sur pick and go. Essai transformé

GTO 7 – 0 RCGV

Sur l’engagement, nous allons assister au premier coup d’éclat de Pierre, qui s’envola au dessus de tout le monde pour récupérer le ballon. Deux temps de jeu plus tard, Arnaud récupère le ballon, perce, et tout le monde croit voir la révolution garchoise enfin en marche, car il suffit d’allonger la passe pour trouver les bras de Hadrien. Mais Arnaud continue à avancer, avancer, avancer, et ne fera malheureusement  jamais cette passe salvatrice. Il sera repris par trois adversaires, qui récupèreront une pénalité.

Peu après, une action part du camp des joueurs locaux, qui s’amusent au milieu de la défense roue et blanche. Ce mouvement sera concrétisé par l’ailier qui ira aplatir au milieu des poteaux. Transformation réussie.

GTO 14 – 0 RCGV

La garchois commencent petit à petit à se réveiller, mais GTO est déjà bien en place, dans son match, et va marquer un essai d’école après une mélée dans les 5m garchois. 89 d’école qui décale le centre adverse qui n’a plus qu’à aplatir dans l’en but. Essai transformé.

GTO 21 – 0 RCGV

Après 15 min de jeu, l’addition est salée… mais cela ne s’arrêtera pas là. Sur un mauvais dégagement, l’arrière de GTO progressera facilement dans le camp des visiteurs, et c’est finalement le 6 de GTO qui fera un festival dans les 22m garchois pour aller marquer. Essai transformé, rien ne va plus.

GTO 28 – 0 RCGV

Ce quatrième essai correspond aussi à la sortie de plusieurs joueurs… Arnaud, blessé au coude, Dimitri et Julien blessés à l’épaule. Le capitaine garchois reprit tout de même sa place quelques minutes plus tard.

Le réveil garchois est mené par Pierre devant, qui nous gratifie de quelques percées comme il sait les faire. Malheureusement, pour le moment, le soutien n’est pas au rendez vous. Derrière, c’est Tim qui mène la révolte, avec notamment une percée sublime. Suite à une mêlée garchoise, Charles a du mal à sortir le ballon. S’ensuit un gros cafouillage, et Tim récupère le ballon on ne sait pas trop comment avant de jouer avec les défenseurs adverses. Arrivé en un contre un face à son vis-à-vis, il choisit le coup de pied par-dessus, mais ne gagne pas son duel en l’air.

L’arbitre siffle la fin de cette mi temps aux airs de catastrophe. Les valises vont être lourdes au retour.

 

La mi temps a semble t il été salvatrice ! Les garchois jouent mieux, ont beaucoup plus d’envie, et cela se voit dans les intentions de jeu. Thomas, passé à la mêlée, met du rythme, et malgré quelques passes hasardeuses en début de mi temps, gère bien son pack. Mathieu reprend le match en main et distribue de bons ballons exploitables pour ses arrières. La touche est de nouveau conquérante et donne de bonnes munitions. Il n’y a que Louis B. qui ne pourra pas prendre part à la suite des évènements, puisqu’il prit un bon KO. Il sortit groggy, et rentra au vestiaire rapidement.

Rapidement, les rouge et blancs investissent le camp adverse. Une pénalité aux 5m est sifflée pour Garches. Jouée à la main, avec les avants en leurre. Mathieu touche le ballon et sans se poser de question allonge sa passe pour Charles Co en coin qui n’a plus qu’à aplatir ! Ca y est, Garches est dans son match.  En plus, la botte de Mathieu est en forme, puisqu’il transformera cette tentative compliquée.

GTO 28 – 7 RCGV

Les minutes suivantes sont quelque peu bizarres. Effectivement, on sent que Garches est présent, et met à mal une équipe locale pourtant bien rôdée en 1ère mi temps. Hadrien prend un malin plaisir à discuter avec son vis-à-vis sur chaque course qu’il a à faire. Tim, pour sa part, continue à se balader dans la défense adverse et crée le danger sur chaque prise de balle.

Malheureusement, un relâchement de la défense rouge et blanche permet à GTO d’inscrire un essai en partant de nos 22m suite à un turn over. Après quelques passes au large, ils passent tranquillement et marquent. L’essai ne sera pas transformé.

GTO 33 – 7 RCGV

Il ne se passe plus grand-chose, même si Garches tient le ballon et menace à tout moment l’équipe locale de passer leur ligne de défense. Un autre KO survient, avec Nils dont toutes les lumières furent éteintes en essayent de plaquer. L’intéressé nous gratifia d’un « je pouvais plus payer ma facture EDF, il m’ont coupé la ligne quelques instants ».

Il faut noter le très bon coaching, qui fit passer Hadrien en 3ème ligne !!! lui qui en rêve depuis si longtemps… A quand en première ligne ???

Pierre se distingue encore avec de belles courses. Rien ne semble l’arrêter, quel homme ! « PU**** PEYO »commence à scander la foule qui se délecte de chaque prise de balle. Toutefois, la rédaction aimerait insister sur un point en particulier de sa grosse performance :

Henri, sorti sur blessure, ne lance plus an touche. C’est donc… Pierre (il fait tout celui là !) qui prend cette mission en main. Garches obtient une touche dans les 22m adverses, et Peyo le magnifique, Peyo le beau, devient … Peyo le crapaud ! pas sûr de son annonce, il fit de petits bonds, ballon en main, avant de faire un lancer complètement manqué qui atterrit… 2m devant lui dans le dos d’un garchois. Heureusement la touche devra être refaite et Pierre se rattrapa.

Puisque la touche est ensuite réussie. Un groupé pénétrant se forme. Il progresse, Thomas sort le ballon, qui arrive jusqu’à Guillaume. Chose inouïe, il n’allait pas tout droit mais réussit à caler un « tchik tchak » sublime pour aller marquer. Essai transformé par Mathieu.

GTO 33 – 14 RCGV

Sur le renvoi, c’est encore Pierre qui réussit une percée incroyable jusqu’au 50m. Il a clairement emmené l’équipe dans son sillage en 2ème mi temps ! une pénalité pour Garches est sifflée. La touche est trouvée dans les 22m adverses. Malheureusement, cela sera mal exploité avec un nouveau turnover. GTO peut se dégager. Après une ultime pénalité, le ballon est sorti en touche.

FIN du match

GTO 33 – 14 RCGV

C’est dommage que la première mi temps fut aussi laborieuse, car Garches a gagné la 2ème mi temps 14 à 5… Il faut absolument aller gagner à Rambouillet pour recoller au classement.

 

Mentions spéciales :

-        Pierre évidemment

-        Tim évidemment

-        Toute l’équipe qui a montré une belle réaction après la mi temps, ce qui n’a malheureusement pas suffit ce Dimanche.

-        Corentin : « Je rentre en 3ème ligne ? (il se retourne vers le banc de touche) quelqu’un a un protège dents ?? »