RC GARCHES

05 octobre 2014

Saison 2014/2015 - Episode 3 : Parisis les 4 points de la victoire, hold up garchois

Après 2 victoires lors des deux premières journées, le RCGV partait à la conquête de Parisis, sur leur terre à Franconville.

 

La réserve se saborde

Composition : Tanguy, Louis, Thomas, Alex, Antonin, Fred, Hugo (m), Jacques (o) (c), Charles Maxime, Nicolas S., Marek. Remplaçants : Zeb, Hugo, Max, Nicolas, Clément

L'engagement de début de match décrit bien toute la rencontre : très bien tapé, très haut, et directement en touche de quelques centimètres. Les garchois ont essayé mais n'ont pas réussi, et se sont souvent trompés dans leur choix. 

Il y a de belles intentions, notamment par Charles Maxime en début de match qui reçoit un ballon à l'aile après une belle action des arrières. Après avoir testé le pas de l'oie inconnu contre Noisy, il s'est essayé au coup de pied à suivre. Et bien, il va falloir le retravailler, car ça n'a mené à rien. 

Pas longtemps après, une réception à trois (oui cela existe apparemment) est complètement manquée. Antonin, Charles Maxime et Fred se télescopent et échappent le ballon, en avant - d'une longue série ce dimanche. 

Mais quand les rouge et blancs veulent, ils peuvent ! ! !

Sur une action de type "classique", Nicolas S. prend le ballon et tente de décrocher la caravane que Paul D. lui avait conseillé d'acheter quelques jours auparavant -en vain-. Le centre adverse n'étant pas des plus vifs, il se laissa prendre au petit jeu du "je suis le plus lent moi non plus". Sorti vainqueur de ce premier duel, Nicolas trottina (oui, la description de sa course ne peut être mieux faite) jusqu'à l'en but, aucun adversaire ne voulant se frotter au phyisque impressionnant du centre garchois.

Essai non transformé, malgré une aide du coach Oliv' pour tenir le ballon -on notera la technique hors du commun de ce dernier-.

 

Mi temps : Parisis 0 - 5 RCGV

Peu de temps après la mi temps, Parisis marqua un essai sur un groupé pénétrant après une touche dans les 22m garchois.

L'entrée des jumeaux Clément et Nicolas a redynamisé le jeu rouge et blanc, avec plus de fluidité et de vitesse. Sur une des premières actions où Clément touche le ballon, il perce depuis ses 22m, transmet à Nicolas au niveau des 40m. Après quelques temps de jeu, le jeu s'ouvre vers Clement qui perce de nouveau aux 30m, se défait d'un défenseur et va marquer entre les perches. Enfin un peu de jeu, et cela se ressent tout de suite au score ! 

Parisis 5 - 12 RCGV

Une pénalité de Parisis permet de réduire le score à 8-12.

A ce moment là, les garchois, plutôt que de continuer à jouer à la main pour prendre leurs adversaires de vitesse, font des mauvais choix en tapant au pied, qui plus est de mauvaise manière. Nicolas, pour dégager son équipe et la libérer de la pression adverse cherche et ne trouve pas une touche importante. Relance de Parisis, pénalité jouée rapidement et essai 45 secondes plus tard. 

Transformation réussie, 15-12 pour Parisis.

Le jeu s'emballe un peu et on sent Garches capable de marquer pour gagner. A ce moment là, le pied magiq... euh pardon pourri, de Nicolas se décida à refaire surface. Pénalité pour Garches. Le bord de touche crie de jouer à la main, mais les joueurs prennent leurs responsabilités pour taper en touche. Seulement voilà, Nicolas rate son coup de pied qui atterrit en ballon mort...

Fin du match quelques temps après.

Parisis 15 - 12 RCGV

Malgré les actions manquées et les mauvais choix, on a vu de belles choses, qu'on espère revoir dès la semaine prochaine pour nos jeunes joueurs.

 

Passage à vide garchois mais hold up quand même

Composition : Dimitri, Henri, Richard, Julien, Charles, Nils (c), Paul, Tekeuz, Hippolyte (m), Christophe (o), Hadrien, Arnaud, Eliott, Guillaume, Adrien. Remplaçants : Hubert, Louis, Nicolas, Hugo C., Hugo S., Carl, Alex

Commencer un match en encaissant un drop après 30 secondes de jeu en Promotion Honneur, ça fait mal. Qui plus est quand quelques minutes plus tard Parisis remet ça pour mener 6-0.

Il y a de bonnes intentions à l'image d'Adrien qui fait une belle percée mais manque sa passe, qui aurait pu mener à une action très dangereuse. Il y a de belles combinaisons mais avec malheureusement quelques fautes de main . 

Mais Parisis est aussi dans son match et met du volume de jeu par ses avants et enchaîne bien avec les arrières.

Là intervient un évènement qui aurait pu être un tournant du match : Christophe prend un gros choc à la tempe en plaquant, extinction des feux, activation du mode vibreur avant le mode avion. En revenant sur le banc de touche il demanda même pourquoi certains joueurs ne jouaient pas. Une demi heure plus tard, tout revint à la normale et il en rit lui même! 

Après cela, les garchois mirent beaucoup de temps à se remettre dans leur match, et ce sont les anciens juniors qui mènent la révolte à coup de placages par Hippolyte ou de ballons grattés par Henri. 

Carl se mit au diapason après un coup de pied manqué d'eliott directement dans les bras d'un adversaire qui déborda Guillaume. C'est Carl qui alla chercher la fuyard le long de la touche pour le mettre en dehors des limites du terrain. La brigade canine est bien présente et ça remotive tout le monde.

Les rouge et blancs remettent la main sur le ballon et reprennent peu à peu le contrôle du match. 

Hippo amorce la remontée garchoise en inscrivant les premiers points du match pour Garches, puis en récidivant quelques minutes plus tard. 

Parisis 9- 6 RCGV

Mais encore une fois il y a une faute lors du renvoi de Parisis, ce qui leur pemet de reprendre de la marge.

12-6

Grosse frayeur pour les rouge et blanc quand Guillaume, sur un repli défensif, rate complètement son coup de pied et envoit quasiment une passe décisive à un adversaire -pourtant, il n'a pas changé de club dernièrement, bizarre...-. Il se rattrape bien et plaque le filou qui voulait marquer. Encore une faute au sol et Parisis enquille une autre pénalité. 

Parisis 15-6 RCGV Mi Temps

Dès le début de la 2ème mi temps, le match s'équilibre et Garches prend l'avantage tant physique que dans l'occupation du terrain. Ce qui se matérialise par une nouvelle pénalité d'Hippolyte, décidément en feu aujourd'hui.

15-9

Après une touche volée dans les 22m adverses -quand on vous dit qu'on a quand même dominé quelques part!!!-, la ballon voyage un peu avant de trouver un aéroport dans les bras de Nils. Apparemment l'escale fut bonne et le ballon ne voulut pas quitter ce paisible endroit alors que la correspondance vers l'aile l'aurait mené au paradis -certains diront que Nils a perdu les clés du coffre où il avait planqué la balle-. Nils fut stoppé devant la ligne, et là intervient Adrien -dit musclor- pour conclure l'action. Il ramasse la balle et marque en force tel un pilier de formation (d'ailleurs, il en manque Adrien, hésite pas!).

Non transformé

Parisis 15 - 14 RCGV

Après cet essai, les locaux reprennent un peu le large en marquant une nouvelle pénalité. 18-14

Il y a trop d'approximations, beaucoup de turnovers malgré la domination garchoise. 

A la fin du match, tout espoir de victoire paraît s'envoler, mais les rouge et blanc ne lâchent pas.

Arnaud récupère le ballon et une action de toute beauté s'ensuit. Adrien, à la manière d'un feinteur de l'extrême vient se proposer à hauteur, mais Arnaud a mis trop de colle sur les mains et ne parvient pas à le lâcher. Adrien est percuté par un adversaire qui crie au scandale mais il n'y a rien de sifflé, alors que le nez en sang de notre joueur prouve qu'il y a bien eu quelque chose.

Bref, revenons à Arnaud qui avait collé le ballon dans ses mains. Il passe à côté d'un autre joueur et tout le monde pense qu'à ce rythme là, il finira en touche. Mais, ô miracle, il parvint à redresser sa course in extremis et à s'enfoncer dans 31 défenseurs (l'histoire ne confirme pas vraiment ce nombre là) et marque !!!!!

Transformation manquée

Parisis 18 - 19 RCGV

Fin du match, merci bonsoir !

Ce fut dur mais Garches reste invaincu !

 

Mentions spéciales à : 

- Hippolyte qui a su gérer ce match d'une main de maître, alors qu'il monte de juniors

- Adrien et Arnaud qui marquent les essais de la victoire

- Nicolas, élu mumu lors du retour pour ses quelques "cagades"

- Enfin, à la solidarité défensive affichée ce dimanche, qui fait du bien à tout le monde!

 

 

 

Posté par RCGarches à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


28 septembre 2014

Saison 2014/2015 - Episode 2 : Garches enclenche la seconde (victoire)

Dimanche ensoleillé, l'objectif recherché de 2 victoires a été rempli et de belle manière !

La réserve fait un festival 

Début de match compliqué, où Athis Mons se donne à fond pendant les 2 premières minutes. Les garchois, pas encore réveillés (le samedi soir est plus dur pour certains apparemment), encaissent un essai sur une action d'école et une tentative réussie de feinte de placage de la part de Guillaume S. 

Heureusement, ce dernier se rattrape en réussissant une magnifique passe sautée pour Hadrien, pilier de fortune aujourd'hui, idéalement placé à l'aile. Christophe, autre pilier de fortune, est au soutien et marque sans résistance au milieu des perches. 

L'essai suivant est l'oeuvre de Yohann. Après avoir mystifié la 1ère ligne adverse sur un appui venu d'ailleurs, il fit un bisou à son vis à vis avant d'aller, avec délicatesse aplatir la gonfle en coin, qu'il prit soin de transformer. Quel talent. 

Ensuite, ce n'est qu'un enchaînement d'essais et de joueurs virevoltant sur le terrain garchois, encore garni de quelques touffes d'herbes. 

Mention spéciale à Quentin D, dit bouboul, qui est sorti de nulle part pour mettre une petite feinte du facteur dont lui seul à le secret. Etonnement général quand, repris à 3 mètres de la ligne, Paul D (sorti lui du concessionnaire de caravane pour revendre son véhicule pourtant tout neuf d'une semaine) arriva au soutien et marqua. 

Attention aux yeux, car l'essai suivant est digne de l'essai du bout du monde du XV de France. En relançant depuis ses propres 5 mètres, personne ne crut au projet de Yohann. Pourtant, accroché à son rêve de grandeur et de célébrité, il fit un enchaînement de qualité. Coup de pied à suivre, petit pont sur le 9, récupération, chistera pour Hugo, qui navigue dans la défense et transmet à Guillaume S. En voulant passer à Paul D, il fit une passe sautée pour Yohann, qui concult cette magnifique action. 

En seconde période, plusieurs autres essais sont marqués : un essai "collectif" après une touche sur les 5mètres adverses, un de "pénalité" pour une faute sur Hugo qui allait vraisemblablement marquer. 

Bolo, titulaire pour la 2ème fois de suite, eu l'honneur de participer à ce festival en apportant un essai supplémentaire après une sublime accélération le long de la touche. L'ailier adverse n'a rien compris et se demande encore ce qu'il se passe. 

Pour les autres essais, la mémoire manque cruellement mais les auteurs sont : Yohann pour un triplé et une prestation de haut vol, Hugo, Clément. 

Bravo à toute l'équipe qui s'est démenée pour gagner avec autant de marge ! 

 

La une continue le travail

Composition : Dimitri, Hubert, Richard, Tanguy, Charles, Théo, Nils (c), Julien, Anthony, Christophe, Alexandre, François, Arnaud, Hadrien, Adrien, Remplaçants: Louis, Nicolas, Henri, Fred, Hippolyte, Guillaume, Eliott

 

Fort des bonnes choses entrevues la semaine dernière à Noisy, les rouge et blancs ont continué sur leur lancée. Et face à des adversaires dont la volonté était de jouer, le match est plaisant à voir. 

Christophe passe deux pénalités et porte le score à 6-0. Athis Mons propose du jeu et parvient à rentrer dans le camp garchois. Une pénalité leur est accordée et ils réduisent le score à 6-3. 

C'est alors qu'une sublime combinaison après une touche apporte de la folie dans le match. Adrien est trouvé dans la ligne et prend l'intervalle. Tout droit. Essai. Au milieu des poteaux. Transformation réussie, 13-3. 

Christophe est alors impliqué dans une grande mascarade. Voulant jouer une pénalité rapidement, il est bloqué de manière très rude par la pilier adverse et retombe 3 mètres plus loin. Incroyable ! ! ! L'arbitre (LCA) n'y a vu que du feu et... ne bouge pas un cil, pensant que le numéro 10 garchois ferait mieux de prendre de meilleurs cours d'improvisation théatrale. Mauvais choix arbitral... 

Pas content, mais alors pas content du tout, Christophe, pour se venger joua rapidement une autre pénalité quelques minutes plus tard. Cette fois ci ça marche et Hadrien, placé là par hasard reçut une passe parfaite pour applatir en coin. 

Adrien, qui ne voulait pas se faire voler la vedette par son homonyme, s'employa encore après une belle combinaison pour remettre ça et marquer son deuxième essai de la journée. 

Pas en reste, Hadrien usa d'autres stratagèmes pour recevoir les acclamations de la foule venue en nombre. Les ailiers adverses auraient encore leur arrière train planté dans le sol garchois. Les appuis ont fait le boulot, même si ça ressemblait plutôt à une danse du canard en accéléré qui a forcément désorienté les adversaires. Quelle classe.

Entretemps, Nils a pris le temps de s'octroyer une petite pause, ou plutôt de rallonger sa mi temps de 10 minutes. (c'est bon, les mecs cramés qui veulent se reposer, on les connaît maintenant...). L'accumulation de fautes entraîne forcément une pause forcée. 

En deuxième mi temps, les efforts produits pendant la 1ère mi temps se sont fait ressentir. Toutefois, ce n'est pas pour autant que les intentions garchoises ne furent pas récompensées à 3 nouvelles reprises. 

Tout d'abord par Julien, après une bonne récupération de la balle de Theo au grattage (c'est utile de se coucher tôt le samedi soir pour être en forme le dimanche!). Ensuite par Anthony, après une bonne entente dans les 22 adverses et une belle prise d'intervalle. 

Enfin, par Arnaud, dit la machine du dimanche après midi, qui marque avec 2 joueurs sur le dos. Mais avec son physique hors normes, il réussit à se défaire d'un adversaire et à marquer en force (comme d'habitude, il ne sait pas jouer dans l'évitement celui là...). 

N'oublions pas Julien, qui après avoir fait une course ultra rapide pour son essai, a voulu imiter Nils en prenant lui aussi 10 minutes de repos. Bien vu l'artiste!

Pendant cette deuxième mi temps, il y eut une superbe action qui a fini... en touche! Alexandre avait apparemment racheté la caravane de Paul - revendue plus tôt dans la journée, il faut suivre! - et n'avait plus la force d'aller attraper une passe d'Adrien, pourtant dans le bon tempo. 

Athis Mons a marqué 2 essais en 2ème période, n'empêchant pas les garchois de remporter ce match avec le bonus offensif !

Belle prestation, il faut continuer comme ça pour le reste de la saison ! 

Score final : 44-15 

 

Mention spéciale à : 

- Julien pour un retour réussi

- Adrien et Hadrien pour une belle prestation 

- Christophe pour son activité théatrale magique

- Hubert : "j'ai pas signalé la touche parce que j'avais oublié que j'étais arbitre de touche", il y a pire comme excuse!

Posté par RCGarches à 22:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 septembre 2014

Saison 2014/2015 - Episode 1 : Le championnat d'arts martiaux mixtes commence à Noisy le Sec

La réserve prend le bonus sans forcer

Titulaires : Nico R.(c), Henri, Victor, Antonin, Alex, Louis Mo., Hugo (m), Yohann (o), Guillaume D., Guillaume S., Charles Maxime, Paul B. Remplaçants : Paul D., Max, Nico S., Romain, Jacques, Corentin

Que de difficultés pour trouver une équipe en réserve pour ce début de saison... Pas assez de joueurs, finalement pas assez de 1ères lignes, il a fallu composer avec ce qui était faisable. Et là, coup de génie de la part d'Olivier F, qui titularise Victor, qui revient à peine de blessure. Après 30 secondes de jeu et 2 ballons touchés, le malheureux se voit contraint et forcé de quitter se partenaires. Après la sortie sous les applaudissements, les mélées seront simulées pour le reste du match. Les gros avants de Noisy le Sec le regrettent sûrement face aux petites gazelles garchoises.

Après quelques minutes de jeu, c'est sur une attaque placée que les arrières font bien circuler le ballon, qui arrive dans les bras de Charles Maxime. Celui ci nous gratifie d'une accélération puis, à 5-10 mètres de la ligne, d'un arrêt total que nous comparerons à un sublime pas de l'oie (les spécialistes parleront d'un geste technique inconnu et incompris) et arrive enfin à marque en coin. Transformation ratée. Noisy 0, Garches 5.

Et puis là, c'est le relâchement légendaire garchois. Après quelques temps de jeu, Noisy égalise rapidement. Douche froide côté garchois, qui ne se laissent pas abattre pour autant. En remettant la main sur le ballon, les joueurs rouge et blanc reprennent l'avantage par un nouvel essai de Charles Maxime, quasiment identique au premier (le pas de l'oie en moins). 

La suite de la première mi temps se résume à une bonne maîtrise des garchois sans toutefois parvenir à concrétiser face à des joueurs plus lents en face, que nos poids plume pouvaient déborder à tout moment. 

Le prochain essai est pour Guillaume D. Une bonne inspiration de Yohann avec un coup de pied suivre, suivi d'une prolongation au pied et d'une course de 50 mètres à la poursuite du ballon ont mené Guillaume D. à aplatir dans l'en but, quelques minutes seulement après l'essai précédent. 

A ce moment du match, le correspondant du RCGV a dû quitter la tribune presse pour aller se remettre en tenue de ville. Il paraîtrait qu'un ovni appelé Nico R. aurait alors retrouvé ses jambes de 20 ans pour se prendre pour Usain Bolt et aller marquer un essai au bout d'une course de 20 mètres - heureusement pas plus. 

La deuxième mi temps est à deux visages : une première partie où Garches enchaîne et décroche le point de bonus offensif rapidement. Le spectacle peut alors commencer - et se finir - sur une action de grande classe menée par Paul D. Complètement occi et sûrement fatigué par sa semaine intense de travail et une trop longue nuit de sommeil, il se prend à faire une petite sieste au niveau des 30 mètres adverses après un placage. Les joueurs de noisy continuent d'avancer, et choisissent d'effectuer un coup de pied par dessus qui sera contré par un joueur inconnu des services de presse garchois. Et là, miracle ! Paul D., stratégiquement placé hors jeu sur le contre, récupère le ballon -à son propre étonnement- et accélère, enfin, essaye d'accélérer. Tout le monde se demande encore de quelle marque est la caravane qu'il avait accroché à ses crampons. Après une course paraissant interminable, il se défait du dernier défenseur et va marquer. Il se relève tout de même et va même réussir à marquer, en plus, le dernier essai garchois de la partie. 

Entre les deux essais, Noisy se réveille et Garches s'endort. Les locaux marquent même 2 essais, portant le score à 6 essais à 3. En tribune, on crut même à la perte du point de bonus mais les rouge et blanc tiennent bon et la fin du match est sifflée. 

Score final : Noisy 17- Garches 34

Entraînement de combat libre pour la première

Titulaires : Dimitri, Hubert, Marius, Charles C., Louis B., Nils (c), Théo, Tekeuz, Anthony (m), Christophe (o) , Carl, François, Clément, Adrien J., Hadrien C. Remplaçants : Louis Me, Louis Mo, Tanguy, Fred, Hippolyte, Arnaud, Alex G.

Le résumé de ce match va être rapide, car il n'y a pas vraiment eu de match de rugby à partir de 15h ce dimanche après midi. 

Les garchois se mettent bien en route et mettent la pression sur l'équipe locale, Christophe enquillant les pénalités et prouvant ainsi que l'entraînement paye en match. Le score monte à 12-0. 

Garches montre de belles intentions derrière, avec de la vitesse, des percussions et des percées intéressantes avec Carl et Adrien en chef de file. Les combinaisons ont un peu de mal à passer, mais il y a eu beaucoup de phases de jeu avec des avancées de 30, 40 voir 50 mètres. Les avants ne sont pas en reste et font jeu égal avec Noisy, qui dispose pourtant de gabarits impressionants, notamment en 1ère ligne. 

La première mi temps est marquée par quelques gestes d'énervement (certains utiliseront d'autres mots, et c'est compréhensible). Le numéro 9 local prend un carton jaune, sûrement pour aller se reposer un peu, fatigué par la vitesse et la pression des garchois. En revenant sur le terrain tout frais, il aide ses coéquipiers à mettre la pression sur les garchois. Ayant récupéré une pénalité à 5 mètres de la ligne, le 9 de Noisy veut jouer vite. Avec une dextérité incroyable, il se faufile entre les joueurs visiteurs et veut prendre le ballon pour jouer rapidement. Malheureusement, ce ballon et bloqué dans les pieds de Charles C, et il ne veut pas en partir. Et là, une idée germe dans la tête du demi de  mélée de Noisy : il se transforme alors en ninja et débloque le ballon grâce à ses pieds. Quel dommage, car les jambes de Charles C soient restées au même endroit et se retrouvent séchement balayées ! Résultat : Carton rouge monsieur 9 pour attaque non réglementaire dans le championnat d'arts martiaux. 

La suite se résume assez rapidement, puisque les joueurs de Noisy ne cherchent plus qu'à régler leurs comptes avec les visiteurs. 

Tout cela entrecoupé en 2ème mi temps d'un essai de Charles C. après une attaque garchoise dans les 22 adverses. Le numéro 5 de Noisy se prit à vouloir améliorer la technique de son demi de mélée injustement exclu auparavant : cette fois ci, c'est un middle kick (comprendre coup de pied à mi hauteur) sur Charles C (encore lui! il le fait exprès enfin!) devant les yeux de l'arbitre, qui ne peut que siffler et infliger un carton rouge au 2ème ligne de Noisy, considérant que le coup de pied n'avait pas été infligé avec assez de force. (Michel V. aurait considéré ça comme "coup de pied manqué"). 

Jouant à 13 contre 15, on pensait qu'il allait se passer quelquechose. Et bien non. Le score est de 17-3 pour nos joueurs. et le match ressemble de plus en plus à la cage des combats "UFC", avec les joueurs de Noisy en acteurs principaux, notamment le numéro 3. Mention spéciale à Louis Mo., qui en l'espace de 3 secondes a subi une charge du pilier et s'est fait écrasé (il a dû trébucher) par ce même pilier, 300kilos en 3 secondes, ca doit pas faire plaisir. Monsieur l'arbitre, tout heureux de voir enfin une prise de toute beauté, ne sortit aucun carton, alors même que Charles C. (mais il va s'arrêter quand??) avait goûté aux phalanges de son cher ami de la première ligne adverse et avait eu le droit à 10 minutes de repos. 

Bref, la fin du match se résume à un essai en contre de 80 mètres de Noisy et d'une pénalité supplémentaire de Christophe, portant le score à 20-10 pour garches. Le reste ne sera pas abordé, car il n'y avait pas de match de rugby, seulement des tentatives des locaux de se battre toutes les 2 minutes pour s'aguerrir et affiner leur technique de combat. La fin du match fut d'ailleurs sifflée sur une autre échauffourée. "Y en a marre! on travaille la lutte, pas le combat aux poings!" aurait crié l'arbitre pour clore les débats. 

Ah, si! j'oubliais! Le 12 de Noisy fut envoyé à l'hôpital par notre Tekeuz national, auteur d'une charge monumentale, mettant son adversaire KO. Une vidéo sera sûrement disponsible rapidement, car c'était de toute beauté ! 

Score final Noisy 10 - Garches 20

"C'était vraiment une journée de mer**". Voilà un excellent résumé de la part d'Antoine de N, dirigeant du club, qui aurait suffi finalement.

Mention spéciale à :

- tous les juniors montés en senior cette année : Corentin, Henri, Romain, Guillaume, Charles Maxime, Hubert, Théo et Hippolyte qui ont très bien joué et qui prouve que la relève est bien là pour les années à venir. 

- Charles C. qui a provoqué 2 cartons rouges, a marqué l'essai du match et a quand même pris un carton blanc, histoire de...

- Nils pour son premier capitanat en première avec une victoire à la clé

- finalement, les 2 équipes peuvent être citées pour ce premier match compliqué à gérer et qui a été supebement gagné !

Il faudra remettre le couvert dès le WE prochain contre Athis Mons à domicile, et, espérons le, avec la même réussite! 

Posté par RCGarches à 09:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 mars 2014

Saison 2013 / 2014 - Episode 13 : Les derniers espoirs s'envolent à Rueil

Face à l'ogre Rueil, leader quasi intouchable de cette poule, il fallait gagner pour espérer conserver l'espoir de se maintenir. Dans ce match avancé au samedi soir, pour permettre de participer à la soirée organisée le soir même, il a fallu encore une fois composer avec les absences, les blessures, etc. Mais ceux qui étaient là étaient témoignaient de leur envie comme l'a rappelé Jérôme, de leur attachement au club, au maillot, au plaisir de jouer... A l'aube d'une saison, compliquée certes, mais durant laquelle ils n'ont pas lâché, le club sait qu'il peut construire l'avenir avec eux, quel qu'il soit.

La réserve explose

Le score de 29-0 parle de lui même. Dans un match "viril mais correct", la réserve, largement remaniée, a subi le jeu et encaissé 3 essais au cours du premier acte. Dominée par le jeu, elle a certes réussi à se créer des occasions sur des ballons de relance. Mais sans jamais parvenir à concrétiser.

Au cours du deuxième acte, elle encaisse deux nouveaux essais, sans que l'on puisse y retrouver à redire. Mais au moins, les joueurs présents sur le terrain ont ils tenté et fait honneur à leur maillot.

La première les aura bousculé

Il n'y avait rien à perdre, et tout à gagner dans ce match. Alors forcément, quand dès le coup d'envoi et sur la première action, la mécanique bien huilée de Rueil va quasiment à dam, on peut craindre le pire. Rueil ne marque au final qu'une pénalité, un moindre mal. Or c'est pourtant Garches qui fait le jeu pendant le premier quart d'heure, jusqu'à cette action parfaitement jouée par la ligne des 3/4 de Rueil qui marque un essai magnifique (10-0). Heureusement, Garches recolle au score par une pénalité de Christophe et entretient l'espoir, d'autant que dans le jeu, elle bouscule Rueil. Le RCGV parvient à passer un majorité du temps dans la moitié de terrain de Rueil. Pourtant, comme à l'aller, nos joueurs ne parviennent pas à marquer sur leurs temps forts, à l'image de cette pénalité ratée face aux perches qui aurait permis de revenir à 10-6. Les locaux eux s'agacent d'ailleurs de cette résistance : pour preuve cette mêlée relevée suivie d'une distribution de marrons chauds, ou bien encore les poires généreusement offertes par le troisième ligne centre à notre cher Dimitri, dont le visage témoignait que l'amabilité locale commençait avant même la soirée.

Bien que solidaires et courageux, les garchois vont encaisser deux nouveaux essais - sur les deux principales actions franches de Rueil. Avant la pause, le score s'est creusé (24-3). Le réalisme des locaux est payant.

En deuxième mi-temps, Garches-Vaucresson parviendra à résister et continuer à poser quelques soucis à ses adversaire. Mais la machine de Rueil va continuer d'accélérer et de démontrer ses qualités intrinsèques. Parfaitement menés par leur demi d'ouverture, les trois quarts locaux trouvent plusieurs fois la faille et enfoncent le clou. Le score grimpera jusqu'à 41-3, sans que pour autant les rouges et blancs ne baissent jamais les bras.

Le score est lourd. Il reflète l'écart entre une équipe qui a le niveau de Fédérale, et concrétise ses temps forts, et notre équipe, certainement trop tendre et pas assez tranchante pour rivaliser ce samedi.

Il reste un match qu'il convient de jouer et gagner, par respect pour notre club, notre maillot, nos coachs, nos adversaires... et par respect pour nous mêmes.

Alphonse de Lamartine a écrit "je lis dans l'avenir la raison du présent". Nul besoin de vous expliquer pourquoi nous resterons donc motivés pour les prochains entraînements.

Bonne semaine à tous

Posté par RCGarches à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 février 2014

Saison 2013 / 2014 - Episode 12 : Demain, on repensera aux regrets d'Yerres

A 3 journées de la fin, la victoire est impérative pour les rouge et blanc de Garches-Vaucresson pour conserver toutes leurs chances de maintien. La réception de Yerres doit donc permettre de prendre nos distances sur un concurrent direct. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'en s'inclinant à domicile, le RCGV a sérieusement compromis ses chances de poursuivre l'aventure en Honneur l'an prochain. 

La réserve sans forcer

Titulaires : Christophe, Florian, Thomas de C. (c), Xavier, Alexandre, Clarence, Maxime B., Théo, Frédéric (m), Martin (o), Maxime P., Raphael, Clément, Charles R., Bruno "cayat" // Remplaçants : Kevin, Henri, Nicolas 

Avec un match calé sur le premier week-end des vacances, le risque d'avoir du mal à aligner une équipe existait. Si nous avons pu mobiliser quelques juniors pour être au complet, ce n'est pas le cas de Yerres qui n'alignait que 12 joueurs. La réserve allait donc jouer un MEI (Match à Effectif Incomplet), forcément gagné par Garches-Vaucresson, mais qu'il lui faut tout de même jouer. 

La réserve a pu profiter de cette rencontre pour réciter ses gammes. Mais ce ne fut pas aussi facile qu'on pourrait le penser. Yerres s'appuie sur deux "golgoths", difficiles à arrêter une fois lancés, pour avancer sur ces ballons et faire mal à nous joueurs. Garches balbutie son début de match. Mais l'échauffourée après 15 minutes de jeu - un carton jaune de chaque côté, ça aurait pu être pire - montre cependant que les deux équipes jouent tout de même vraiment le jeu. 

Sans être parfaitement maître de son sujet, Garches-Vaucresson va toutefois réussir à marquer 5 essais. Tout d'abord par son capitaine, Thomas, qui va débloquer le compteur garchois, puis par Maxime qui va réussir à déborder au large. Kevin, Frédéric et le jeune Henri viendront gonfler l'addition. La réserve s'impose au final 28 à 0, et retrouve surtout le goût de la victoire. 

Le gâchis de la première

Titulaires : Richard, Quentin, Victor, Louis, Romain, Nils, Charles (c), Marius, Jacques (m), Christophe (o), Antoine, Eliott, Hadrien, Alexandre, Carl // Remplaçants : Laurent, Jérôme, Nicolas, Louis, Alexandre S., Thomas S., Louis Benjamin

Comme on pouvait s'y attendre, les deux équipes se livrent à un match rugueux et engagé. Et comme souvent, c'est l'adversaire qui rentre mieux dans le match. Yerres agresse, au sens figuré mais au sens propre également, l'équipe de Garches-Vaucresson. Après un regroupement où les têtes se heurtent un peu violemment - pas vraiment Romain ? - Yerres profite d'une touche à 5 m pour trouver une première faille et marquer un premier essai. Ce premier essai réveille les rouges et blancs qui mettent enfin la machine en marche dans le bon sens et prennent progressivement l'ascendant sur Yerres. La domination se concrétise par une pénalité de Christophe, puis un superbe essai de Carl, après une combinaison parfaitement réalisée. A la pause, Garches-Vaucresson mène 10 à 7. Seul regret peut-être côté garchois : ne pas avoir su exploiter plus encore la supériorité numérique. 

Le début de la seconde mi-temps ressemble à la fin de la première. Garches-Vaucresson montre de bonnes intentions, mais son jeu est émaillé de petites erreurs qui coûtent chers, à l'image de ce maul qui progresse largement, mais au terme duquel une perte de balle renvoie nos joueurs dans leurs 22. Ou bien encore cette transmission ratée qui offre une mêlée à 5 aux visiteurs. Petit à petit, cette domination stérile semble redonner confiance à Yerres qui revient dans le camp garchois, et dans le match. Profitant parfaitement de sa supériorité numérique, après le carton jaune reçu par Jérôme, Yerres score deux fois : un premier essai transformé puis une pénalité. A un quart d'heure de la fin, Yerres est devant au score 17-10.

Face à une équipe qui tient le bon bout, le RCGV ne parvient pas à trouver la moindre faille. Si les avant font le travail, les combinaisons derrière sont systématiquement bloquées. Le temps passe, la fatigue et la frustration n'aident en rien nos joueurs. Une ultime tentative se solde par un en-avant. Yerres se dégage.. et la sanction tombe au coup de sifflet final. 

Il reste une ultime chance de se sauver, mais elle passe par deux victoires... et dépend sans doute des résultats des autres équipes. Mais ce n'est certainement pas en étant de 15 à 18 à l'entraînement, en se "neknominant" et en sortant souvent, parfois même la veille des matchs, qu'on prépare au mieux les échéances importantes. Face aux paroles, il faut mettre des actes.  

 

Pour finir je citerai Confucius qui a écrit "Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve". Nous voila dans l'épreuve, et l'occasion nous est offert de nous parfaire dans l'adversité. C'est une chance qu'il nous faut savoir saisir. 

Bonne semaine de vacances à tous. 

Posté par RCGarches à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2014

Saison 2013 / 2014 - Episode 11 : Deux défaites massives face au Massif

Il est des dimanches où prendre la plume pour raconter le match de Garches-Vaucresson est plus compliqué que d'autres. Ce dimanche soir en fait parti.

Alors, à l'image de nos équipes qui ont sans doute lâché leur match - et trahi la promesse qu'elles s'étaient faites de se battre pour le maillot et le club - je vais ce soir, pour la première fois depuis que je rédige ces compte-rendus, moi aussi lâcher du lest, être moins rigoureux, et éviter trop de détails et de longues envolées lyriques (pour autant que j'en ai jamais fait d'ailleurs...).

La réserve ne gagne plus

Titulaires et remplaçants : Ceux qui étaient sur la feuille de match

La réserve aura repoussé un peu l'échéance, après n'avoir été menée que 6-0 pendant une grande partie de la première mi-temps. Mais elle a fini par céder en deuxième période encaissant 3 essais. La seule satisfaction sera d'avoir marqué un essai à la toute fin du match pour priver Massif-Central du bonus offensif. Score final : 28 à 7. Une maigre consolation.

La première, que dire ? 

Titulaires et remplaçants : Les mêmes que d'habitudes... ou presque

La première avait pourtant bien entamé son match. Est-ce que ce premier essai de Massif, à contre courant du jeu, a fait plus mal aux esprits qu'on ne le pense et démobilisé l'équipe ? Dur à dire. C'est pourtant Massif qui va évoluer rapidement en infériorité numérique. Mais Garches-Vaucresson n'en profitera pas. Et une fois mené 5-0, l'équipe semble n'avoir plus été la même. Incapable de résister, d'aligner 3 passes, elle a subi durant toute la rencontre. La suite n'aura été qu'une longue agonie de plus d'une heure, durant laquelle la volonté et l'engagement du Massif Central ont fait la différence sur des garchois apathiques, incapables de se révolter. Les 3 cartons blancs récoltés par le RCGV, qui a même évolué à 13, n'ont pas aidé.

Au final, un score sans appel de 39-0 (6 essais encaissés).

Si je devais ouvrir un livre ce soir, je relirai "L'homme révolté" de Camus. Sans doute parce que nous devons être, en nous couchant, révoltés par notre non match. Et sans doute aussi parce que, comme l'écrit Camus, "je me révolte, donc nous sommes". Puisse cette idée animer notre esprit pendant la semaine.

Bonne semaine à tous, rendez-vous mercredi pour préparer le match au combien important contre Yerres

Posté par RCGarches à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »