RC GARCHES

09 mars 2014

Saison 2013 / 2014 - Episode 13 : Les derniers espoirs s'envolent à Rueil

Face à l'ogre Rueil, leader quasi intouchable de cette poule, il fallait gagner pour espérer conserver l'espoir de se maintenir. Dans ce match avancé au samedi soir, pour permettre de participer à la soirée organisée le soir même, il a fallu encore une fois composer avec les absences, les blessures, etc. Mais ceux qui étaient là étaient témoignaient de leur envie comme l'a rappelé Jérôme, de leur attachement au club, au maillot, au plaisir de jouer... A l'aube d'une saison, compliquée certes, mais durant laquelle ils n'ont pas lâché, le club sait qu'il peut construire l'avenir avec eux, quel qu'il soit.

La réserve explose

Le score de 29-0 parle de lui même. Dans un match "viril mais correct", la réserve, largement remaniée, a subi le jeu et encaissé 3 essais au cours du premier acte. Dominée par le jeu, elle a certes réussi à se créer des occasions sur des ballons de relance. Mais sans jamais parvenir à concrétiser.

Au cours du deuxième acte, elle encaisse deux nouveaux essais, sans que l'on puisse y retrouver à redire. Mais au moins, les joueurs présents sur le terrain ont ils tenté et fait honneur à leur maillot.

La première les aura bousculé

Il n'y avait rien à perdre, et tout à gagner dans ce match. Alors forcément, quand dès le coup d'envoi et sur la première action, la mécanique bien huilée de Rueil va quasiment à dam, on peut craindre le pire. Rueil ne marque au final qu'une pénalité, un moindre mal. Or c'est pourtant Garches qui fait le jeu pendant le premier quart d'heure, jusqu'à cette action parfaitement jouée par la ligne des 3/4 de Rueil qui marque un essai magnifique (10-0). Heureusement, Garches recolle au score par une pénalité de Christophe et entretient l'espoir, d'autant que dans le jeu, elle bouscule Rueil. Le RCGV parvient à passer un majorité du temps dans la moitié de terrain de Rueil. Pourtant, comme à l'aller, nos joueurs ne parviennent pas à marquer sur leurs temps forts, à l'image de cette pénalité ratée face aux perches qui aurait permis de revenir à 10-6. Les locaux eux s'agacent d'ailleurs de cette résistance : pour preuve cette mêlée relevée suivie d'une distribution de marrons chauds, ou bien encore les poires généreusement offertes par le troisième ligne centre à notre cher Dimitri, dont le visage témoignait que l'amabilité locale commençait avant même la soirée.

Bien que solidaires et courageux, les garchois vont encaisser deux nouveaux essais - sur les deux principales actions franches de Rueil. Avant la pause, le score s'est creusé (24-3). Le réalisme des locaux est payant.

En deuxième mi-temps, Garches-Vaucresson parviendra à résister et continuer à poser quelques soucis à ses adversaire. Mais la machine de Rueil va continuer d'accélérer et de démontrer ses qualités intrinsèques. Parfaitement menés par leur demi d'ouverture, les trois quarts locaux trouvent plusieurs fois la faille et enfoncent le clou. Le score grimpera jusqu'à 41-3, sans que pour autant les rouges et blancs ne baissent jamais les bras.

Le score est lourd. Il reflète l'écart entre une équipe qui a le niveau de Fédérale, et concrétise ses temps forts, et notre équipe, certainement trop tendre et pas assez tranchante pour rivaliser ce samedi.

Il reste un match qu'il convient de jouer et gagner, par respect pour notre club, notre maillot, nos coachs, nos adversaires... et par respect pour nous mêmes.

Alphonse de Lamartine a écrit "je lis dans l'avenir la raison du présent". Nul besoin de vous expliquer pourquoi nous resterons donc motivés pour les prochains entraînements.

Bonne semaine à tous

Posté par RCGarches à 23:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


16 février 2014

Saison 2013 / 2014 - Episode 12 : Demain, on repensera aux regrets d'Yerres

A 3 journées de la fin, la victoire est impérative pour les rouge et blanc de Garches-Vaucresson pour conserver toutes leurs chances de maintien. La réception de Yerres doit donc permettre de prendre nos distances sur un concurrent direct. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'en s'inclinant à domicile, le RCGV a sérieusement compromis ses chances de poursuivre l'aventure en Honneur l'an prochain. 

La réserve sans forcer

Titulaires : Christophe, Florian, Thomas de C. (c), Xavier, Alexandre, Clarence, Maxime B., Théo, Frédéric (m), Martin (o), Maxime P., Raphael, Clément, Charles R., Bruno "cayat" // Remplaçants : Kevin, Henri, Nicolas 

Avec un match calé sur le premier week-end des vacances, le risque d'avoir du mal à aligner une équipe existait. Si nous avons pu mobiliser quelques juniors pour être au complet, ce n'est pas le cas de Yerres qui n'alignait que 12 joueurs. La réserve allait donc jouer un MEI (Match à Effectif Incomplet), forcément gagné par Garches-Vaucresson, mais qu'il lui faut tout de même jouer. 

La réserve a pu profiter de cette rencontre pour réciter ses gammes. Mais ce ne fut pas aussi facile qu'on pourrait le penser. Yerres s'appuie sur deux "golgoths", difficiles à arrêter une fois lancés, pour avancer sur ces ballons et faire mal à nous joueurs. Garches balbutie son début de match. Mais l'échauffourée après 15 minutes de jeu - un carton jaune de chaque côté, ça aurait pu être pire - montre cependant que les deux équipes jouent tout de même vraiment le jeu. 

Sans être parfaitement maître de son sujet, Garches-Vaucresson va toutefois réussir à marquer 5 essais. Tout d'abord par son capitaine, Thomas, qui va débloquer le compteur garchois, puis par Maxime qui va réussir à déborder au large. Kevin, Frédéric et le jeune Henri viendront gonfler l'addition. La réserve s'impose au final 28 à 0, et retrouve surtout le goût de la victoire. 

Le gâchis de la première

Titulaires : Richard, Quentin, Victor, Louis, Romain, Nils, Charles (c), Marius, Jacques (m), Christophe (o), Antoine, Eliott, Hadrien, Alexandre, Carl // Remplaçants : Laurent, Jérôme, Nicolas, Louis, Alexandre S., Thomas S., Louis Benjamin

Comme on pouvait s'y attendre, les deux équipes se livrent à un match rugueux et engagé. Et comme souvent, c'est l'adversaire qui rentre mieux dans le match. Yerres agresse, au sens figuré mais au sens propre également, l'équipe de Garches-Vaucresson. Après un regroupement où les têtes se heurtent un peu violemment - pas vraiment Romain ? - Yerres profite d'une touche à 5 m pour trouver une première faille et marquer un premier essai. Ce premier essai réveille les rouges et blancs qui mettent enfin la machine en marche dans le bon sens et prennent progressivement l'ascendant sur Yerres. La domination se concrétise par une pénalité de Christophe, puis un superbe essai de Carl, après une combinaison parfaitement réalisée. A la pause, Garches-Vaucresson mène 10 à 7. Seul regret peut-être côté garchois : ne pas avoir su exploiter plus encore la supériorité numérique. 

Le début de la seconde mi-temps ressemble à la fin de la première. Garches-Vaucresson montre de bonnes intentions, mais son jeu est émaillé de petites erreurs qui coûtent chers, à l'image de ce maul qui progresse largement, mais au terme duquel une perte de balle renvoie nos joueurs dans leurs 22. Ou bien encore cette transmission ratée qui offre une mêlée à 5 aux visiteurs. Petit à petit, cette domination stérile semble redonner confiance à Yerres qui revient dans le camp garchois, et dans le match. Profitant parfaitement de sa supériorité numérique, après le carton jaune reçu par Jérôme, Yerres score deux fois : un premier essai transformé puis une pénalité. A un quart d'heure de la fin, Yerres est devant au score 17-10.

Face à une équipe qui tient le bon bout, le RCGV ne parvient pas à trouver la moindre faille. Si les avant font le travail, les combinaisons derrière sont systématiquement bloquées. Le temps passe, la fatigue et la frustration n'aident en rien nos joueurs. Une ultime tentative se solde par un en-avant. Yerres se dégage.. et la sanction tombe au coup de sifflet final. 

Il reste une ultime chance de se sauver, mais elle passe par deux victoires... et dépend sans doute des résultats des autres équipes. Mais ce n'est certainement pas en étant de 15 à 18 à l'entraînement, en se "neknominant" et en sortant souvent, parfois même la veille des matchs, qu'on prépare au mieux les échéances importantes. Face aux paroles, il faut mettre des actes.  

 

Pour finir je citerai Confucius qui a écrit "Nulle pierre ne peut être polie sans friction, nul homme ne peut parfaire son expérience sans épreuve". Nous voila dans l'épreuve, et l'occasion nous est offert de nous parfaire dans l'adversité. C'est une chance qu'il nous faut savoir saisir. 

Bonne semaine de vacances à tous. 

Posté par RCGarches à 23:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 février 2014

Saison 2013 / 2014 - Episode 11 : Deux défaites massives face au Massif

Il est des dimanches où prendre la plume pour raconter le match de Garches-Vaucresson est plus compliqué que d'autres. Ce dimanche soir en fait parti.

Alors, à l'image de nos équipes qui ont sans doute lâché leur match - et trahi la promesse qu'elles s'étaient faites de se battre pour le maillot et le club - je vais ce soir, pour la première fois depuis que je rédige ces compte-rendus, moi aussi lâcher du lest, être moins rigoureux, et éviter trop de détails et de longues envolées lyriques (pour autant que j'en ai jamais fait d'ailleurs...).

La réserve ne gagne plus

Titulaires et remplaçants : Ceux qui étaient sur la feuille de match

La réserve aura repoussé un peu l'échéance, après n'avoir été menée que 6-0 pendant une grande partie de la première mi-temps. Mais elle a fini par céder en deuxième période encaissant 3 essais. La seule satisfaction sera d'avoir marqué un essai à la toute fin du match pour priver Massif-Central du bonus offensif. Score final : 28 à 7. Une maigre consolation.

La première, que dire ? 

Titulaires et remplaçants : Les mêmes que d'habitudes... ou presque

La première avait pourtant bien entamé son match. Est-ce que ce premier essai de Massif, à contre courant du jeu, a fait plus mal aux esprits qu'on ne le pense et démobilisé l'équipe ? Dur à dire. C'est pourtant Massif qui va évoluer rapidement en infériorité numérique. Mais Garches-Vaucresson n'en profitera pas. Et une fois mené 5-0, l'équipe semble n'avoir plus été la même. Incapable de résister, d'aligner 3 passes, elle a subi durant toute la rencontre. La suite n'aura été qu'une longue agonie de plus d'une heure, durant laquelle la volonté et l'engagement du Massif Central ont fait la différence sur des garchois apathiques, incapables de se révolter. Les 3 cartons blancs récoltés par le RCGV, qui a même évolué à 13, n'ont pas aidé.

Au final, un score sans appel de 39-0 (6 essais encaissés).

Si je devais ouvrir un livre ce soir, je relirai "L'homme révolté" de Camus. Sans doute parce que nous devons être, en nous couchant, révoltés par notre non match. Et sans doute aussi parce que, comme l'écrit Camus, "je me révolte, donc nous sommes". Puisse cette idée animer notre esprit pendant la semaine.

Bonne semaine à tous, rendez-vous mercredi pour préparer le match au combien important contre Yerres

Posté par RCGarches à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 février 2014

Saison 2013/2014 - Episode 10 : Des points précieux pris face au SCUF

Après la glaciale défaite de la semaine dernière, il fallait réchauffer les coeurs par une victoire ce dimanche. 

Le coup est passé près pour la réserve

Titulaires : Martin, Florian, Laurent, Thomas de C., Nicolas, Xavier, Benjamin, Louis, Frédéric (m), Jacques (o)(c), Nicolas, Louis-Benjamin, Clément, Maxime, Thomas G. // Remplaçants : Valentin, Thomas T., Christophe, Louis, Bruno 'cayat', Raphael, Virgile

A l'image des clubs de foot, le RCGV a fait son mercato d'hiver et recruté un joueur de talent confirmé : Christophe C est venu apporter son expérience à l'équipe. Thomas pour sa part, a mis sa polyvalence au service du groupe, en débutant en 2e ligne, les bobos obligeant à remodeler un peu le groupe. 

L'équipe réserve avait un vrai challenge face au premier de la poule, quasiment intouchable depuis le début de la saison. Et au terme d'un match globalement de très bonne qualité, elle s'incline sur le fil, 28 à 23, après avoir livré une très belle prestation. Retour sur les faits marquants de ce match. 

C'est le SCUF qui ouvre le score après un début de match à son avantage. Essai en bout de ligne et pénalité. Il a fallu attendre d'être mené 10-0 pour sortir de notre timidité. ET grâce à une interception opportuniste de Louis-Benjamin, elle recolle au score (10-7). Un éclair qui ne suffit pas à cacher la réalité du terrain et la domination globale du SCUF, un peu plus fort devant, un peu plus rapide. C'est donc normalement qu'il marque un nouvel essai et une pénalité pour prendre l'avantage 20 à 7, avant que Clément ne rapproche le RCGV d'une pénalité. A la pause, le score de 20-10 est justifié, même si Garches-Vaucresson a montré un meilleur visage à l'approche de la pause, même si l'arbitre semble avoir oublié de comptabiliser une pénalité de notre part.  

Cette tendance va d'ailleurs se confirmer au cours du deuxième acte. Profitant du vent, plus solidaires et plus engagés, notre équipe reprend le jeu à son compte. Elle parvient à concrétiser sa domination en marquant une pénalité - à laquelle le SCUF répond peu après - mais surtout en allant marquer un nouvel essai, par l'inévitable Louis-Benjamin. (23-20). A moins de 10 minutes de la fin, le suspense est à son comble lorsque Clément remet les deux équipes à égalité (23-23)

Le SCUF s'approche de notre ligne à moins de 5 minutes de la fin, en s'appuyant sur son jeu d'avant. Contraint d'effondrer le maul pour retarder l'échéance, Christophe célèbre son premier match par un carton blanc. A l'image de l'équipe de France qui s'est imposé à la dernière minute, le SCUF va réussir à marquer un troisième essai décisif. Les dernières tentatives garchoises ne changeront rien. Les rouges et blancs voient la victoire leur filer sous le nez et doivent se contenter d'un bonus défensif décevant. 

La victoire convaincante de la première

Titulaires : Dimitri, Mathieu, Jérôme (c), Nicolas, Romain, Charles, Nils, Baudoin, Antony (m), Christophe (o), Antoine, Arnaud Sa., Hadrien, Adrien, Thomas // Remplaçants : Richard, Marius, Quentin, Cyril, Jacques, Alexandre, Paul

Les deux équipes nous ont offert un match relevé ce dimanche. A l'ouverture du score par le SCUF, Garches-Vaucresson a répondu par une pénalité de Christophe. Garches-Vaucresson jouera 10 minutes en infériorité (carton jaune à Romain ) sans conséquence sur le score. C'est toutefois le SCUF qui parviendra à aggraver le score à l'approche de la pause, en marquant un bel essai suite à un jeu dynamique debout très maîtrisé. A la mi-temps, la table de marque indique 10 à 3. Garches-Vaucresson qui a montré de belles choses peut croire en ses chances. 

Ces promesses se concrétisent au cours du deuxième acte, où nos joueurs mettent la main sur le ballon et prennent l'ascendant sur leurs adversaires. Après les avoir soumis à une série de vagues d'assauts, et obtenus plusieurs pénalités pour lesquelles les garchois ont systématiquement opté pour la pénal'touche, ils finissent par trouver la faille en coin et marquer un essai collectif (8-10). Le SCUF, sanctionné d'un carton blanc, va même jouer en infériorité. 

Il faudra toutefois attendre longtemps avant d'obtenir la pénalité de la gagne. Après un premier échec à 30m face aux perches, Christophe réussit à donner l'avantage aux rouges et blancs à 2 minutes de la fin. Il ne reste alors qu'à mettre les nerfs des spectateurs à dure épreuve en gérant ce maigre avantage. Mais le RCGV fera bien mieux que ça. Revenant camper dans le camp adverse, pour s'éviter un retournement de situation insupportable, nos joueurs vont même réussir à marquer un essai par Marius, qui va priver les visiteurs du point de bonus défensif. Un coaching gagnant, à l'image de la France contre l'Angleterre. Décidément, c'est un beau week-end de rugby. 

Je finirai en citant Mère Térésa, qui dans sa grande sagesse a dit "La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter". A l'image de la vie, nous avons tous au cours des matchs retour un défi à relever... un bonheur à mériter... Cette aventure, nous la tentons tous les dimanches.

Bonne semaine à tous

Posté par RCGarches à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 janvier 2014

Saison 2013/2014 - Episode 9 : Coup de froid à Bretigny

Après une semaine marquée par la faible mobilisation aux entrainements, c'est dans des conditions climatiques particulièrement difficiles que se sont déroulées les deux rencontres à Bretigny. Sous une pluie froide, rendue encore plus frigorifiante par le vent, sur un terrain boueux, les deux équipes - dont il devenait dur de distinguer les maillots à la fin du match - ont livré un rude combat, remporté par l'équipe locale. 

La réserve avait pourtant bien commencé

Titulaires : Thomas, Florian, Martin, Charles-Maxime, Antoine, Maxime Be., Xavier, Benjmain, Jacques (m) (c), Maxime Al. (o), Nicolas, Guillaume, Clement, Kevin, Alexandre // Remplaçant : Nicolas S., Bruno 'Cayat'

Avec l'aide d'un junior, et l'appui de l'inoxydable Cayat, l'équipe présente un visage inattendu. Au moment où elle commence son match, il ne pleut pas encore ... ou pas trop. Contrairement à sa (mauvaise) habitude, elle rentre cette fois parfaitement dans le match et bouscule Bretigny sur ses terres. Elle ne cesse d'agresser ses adversaires, se distingue par des bons plaquages, et prend l'avantage au score par deux pénalités parfaitement réussies par Clement. 6-0, c'est le score à la pause. 

Mais, petit à petit, les locaux reprennent leur jeu traditionnel, à savoir un jeu basé sur leurs avants, et mettent à mal la défense des visiteurs. Suite à une mêlée à 5m, ils finissent par trouver la faille par leur centre qui aplatit en rampant (7-6). Leur travail d'usure fatigue les garchois, contraints de défendre, et plus limités par la profondeur du banc. Même s'ils ne lâchent jamais le match, faisant preuve de beaucoup de courage, ils subissent un peu trop. Un placage haut offre une pénalité face aux perches à Brétigny (10-6). Garches-Vaucresson ne baisse pourtant pas pavillon, et réussit même à revenir dans le camp adverse. Mais l'équipe perd Maxime Al. pour un vilain geste (carton rouge à la 55') et doit finir la 2e mi-temps en infériorité numérique

Le jeu devient haché, surtout en raison du terrain et de la pluie qui a redoublé. Garches-Vaucresson, qui joue vraiment au courage, va s'offrir une dernière occasion par Nicolas (73'). Mais il n'arrivera pas en terre promise. Rageant.  

Le score de 10-6 donnera beaucoup de regrets aux garchois qui semblaient pouvoir espérer mieux sur ce match. 

L'équipe première craque en deuxième mi-temps

Titulaires : Jérôme (c), Laurent, Richard, Nicolas, Victor, Nils, Charles, Baudoin, Anthony (m), Christophe (o), Virgile, Jean, Arnaud, Thomas, Carl // Remplaçants : Dimitri, Romain, Vincent, Cyril, Alexandre, Louis Benjamin

Les conditions de jeu sont devenues franchement difficiles lorsque l'équipe première entre sur la pelouse. Brétigny impose son jeu phyisque d'entrée. Garches-Vaucresson se retrouve rapidement contraint de défendre et de jouer beaucoup au pied - et perd rapidement Victor sur blessure (10'). Plus solide, l'équipe de Bretigny concrétise au score par un premier essai après plusieurs temps de jeu (7-0) dès la 10ème minute. Garches-Vaucresson recolle au score par un essai de Nils, qui intercepte et se tape un sprint de 50m - ca sert les 3ème ligne légers (18'). 

photo

Sur un pénalité jouée rapidement, Bretigny réussit à remarquer avant la mi-temps, ce que le RCGV, malgrè sa domination avant la pause, ne parviendra pas à faire. 14-7 à la pause, rien n'est fait. En revanche, l'infirmierie s'est bien remplie : Nils, Carl, Nicolas sont déjà sorties et peu après la reprise, Jean, qui nous quitte sur civière (ligaments ?). 

La deuxième mi-temps va tourner à l'avantage des locaux. Profitant d'un ballon chipé en mêlée, ils parviennent à marquer un troisième essai (21-7). Et alors que nous joueurs veulent à tout prix revenir dans les points du bonus défensif, et livrent leurs forces dans la bataille, ils encaissent deux nouveaux essais pour porter le score à 33-7. Une score lourd, plus lourd que la physionomie du match, qui ne doit toutefois nous servir pour préparer l'important rendez-vous de dimanche prochain. 

 

Vous comprendrez que je cite Machiavel ce soir. L'auteur du Prince et de l'art de la guerre, a écrit "l'habituel défaut de l'homme est de ne pas prévoir l'orage par beau temps". Au délà de la référence météorologique que vous ne n'aurez pas manqué d'apprécier, on peut se demander surtout si nous n'avons trop vu l'éclaircie de la semaine dernière ... et oublié de se préparer à prendre l'orage ce dimanche

Bonne semaine

Posté par RCGarches à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 janvier 2014

Saison 2013/2014 - Episode 8 : Le RCGV se défait de Cergy au bout du suspense

Les fêtes ne sont déjà plus qu'un lointain souvenir. Dans la tête, chacun sait qu'avec le début des matchs retours, c'est une deuxième partie de championnat sous tension qui commence.

La réserve se troue

Titulaires : Laurent, Florian, Thomas de C., Xavier, Pierre, Maxime B., Benjamin, Louis Be., Frédéric (m), Jacques (o)(c), Guillaume, Maxime A, Clément, Louis Benjamin, Alexandre G. // Remplaçants : Martin, Corentin, Quentin, Nicolas, Kevin

Peu de choses à dire sur une première mi-temps relativement équilibrée, durant laquelle Garches-Vaucresson semble bien en place. Après avoir frolé la catastrophe dés l'entame du match, quand le 8 de Cergy déjà dans l'en-but fait un en-avant sous l'impact de Louis Benjamin revenu le plaquer, alors qu'il aurait pu aplatir depuis longtemps, Garches-Vaucresson va réussir à bousculer Cergy, sans pour autant jamais se montrer vraiment dangereux.

A la mi-temps, le score nul et vierge reflète l'équilibre des forces en présence.

En deuxième mi-temps, c'est le physique - et un essai casquette - qui vont faire la différence. Alors qu'il avait la balle en main et allait aplatir dans son propre en-but, Guillaume échappe le ballon et offre le premier essai à un joueur de Cergy qui a bien suivi. Cergy ne réussit pourtant pas à creuser le score malgrè deux pénalités. Asphyxiés au niveau physique, nos joueurs ne parviennent pas à ressortir vraiment de leur camp et craquent, une nouvelle fois, à quelques instants de la fin.

Cergy gagne 14-0, grâce à leur fraîcheur physique donc. Sans doute avaient-ils moins célébré les fêtes .. ou peut-être étaient-ils plus présents aux entrainements des deux dernières semaines ? 

La première s'impose au finish

Titulaires : Victor, Mathieu, Jérôme, Nicolas, Romain, Nils, Charles (c), Baudoin, Anthony (m), Christophe (o), Arnaud Sa., Jean, Eliott, Thomas S., Carl // Remplaçants : Richard, Marius, Cyril, Vincent, Paul, Virgile, Dimitri

L'équipe première sait qu'elle ne peut pas se trouer à domicile lors des matchs retours. Alors quand elle encaisse dès l'entame du match un premier essai, sur un ballon dégagé par Eliot qui ne trouve pas la touche, on peut craindre le pire. Pourtant, avec abnégation et détermination, elle retourne dans le camp adverse et répond présente au combat proposé. Elle revient même au score par une pénalité (3-7) après 20 minutes de jeu.

A l'approche de la mi-temps, Eliott se rattrappe et convertit une attaque bien menée en marquant le premier essai garchois. Il permet au RCGV de recoller (8-10) après avoir encaissé une autre pénalité.

Le deuxième acte est franchement dominé par le RCGV qui impose de longues séquences de jeu d'avants à quelques mètres de l'en-but adverse. Cergy se met à la faute à plusieurs reprises et écope de deux cartons blancs successifs. Une domination qui ne sera pas stérile, puisque le RCGV transforme une pénalité et passe devant au score (11-10). Mais c'est en infériorité numérique que Cergy réplique et, sur sa première véritable incursion de la deuxième mi-temps, parvient à marquer un nouvel essai (11-15). 

Eliott connait un journée bien difficile, puisqu'il écope d'un carton rouge suite à une échauffourée avec un adversaire (lui aussi exclu). Cet incident ne change rien à la motivation garchoise de ne pas laisser filer ce match. Elle retourne mettre la pression sur la ligne adverse. Et c'est à la toute dernière minute, après avoir pilonné la défense adverse par ses avants, qu'elle écarte le jeu et que Carl, dans une course rentrante très tranchante, trouve la faille et marque entre les perches.

Garches-Vaucreson s'impose sur le fil, 18 à 15 et débute de la meilleure façon possible les matchs retours. Mais il ne s'agit que d'un premier résutat et il attend confirmation dès la semaine prochaine.

Pour finir, je citerai Clémenceau à nouveau dans ce blog. Ce grand homme politique a dit "il faut d'abord savoir ce que l'on veut, il faut ensuite avoir le courage de le dire, il faut ensuite l'énergie de le faire". Nous savons ce que nous voulons, nous l'avons dit...aurons-nous désormais l'énergie de le faire ?

Bonne semaine à tous

Posté par RCGarches à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,



Fin »