Face à Meaux, ce dimanche, c'est une véritable finale pour la réserve. C'est LE match de la saison. 

La réserve tombe avec les honneurs 

Titulaires : Laurent, Maxime, Dimitri, Louis, Pierre Am., Emilien, Pierre-Hadrien, Alexandre H., Jacques (m)(c), Maxime Al. (o), Guillaume, Bruno "Cayat", Paul, Alexandre L., Alexandre G. // Remplaçants : Florian, Thomas, Alexandre Su., Grégoire, Maxime P., Julien, Frédéric. .... + les 5 ou 6 mecs dispos qui n'ont pas pu être mis sur la feuille de match. 

Pour la réserve, il fallait gagner absolument avec le point de bonus offensif pour espérer reprendre la première - et seule - place qualificiative pour le championnat de France. Face à Meaux, invaincu, et son équipe de "golgoths", tous plus lourds de 20 kilos, et  élevés en Fédérale (voir au Racing Metro pour le pilier par exemple), il fallait une détermination et un engagement sans faille. Garches n'est pas passé loin. Mais Meaux était, encore, un peu trop fort. 

Dès le début de la rencontre, Garches agresse littéralement Meaux - dans le bon sens du terme - les mettant sous pression. Un premier quart d'heure de totale domination, marqué par 5 ou 6 pénalités sifflées contre les visiteurs, qui auraient pu écoper d'un carton blanc. Garches rate deux pénalités en peu de temps. L'équipe fait preuve d'une envie, d'une rage, et d'une solidarité rarement observée cette saison. Les "abeilles" ont laissé la place aux chiens enragés. Mais les bons ballons négociés par les avants sont hélas mal exploités par les lignes arrières . Meaux réplique par ses armes favorites - entre jeu d'avant très solide et distribution de fruits de saisons (poires et chataignes - demandez à Alexandre qui y a laissé son nez (fracture)). Le match se ternit de mauvais coups et l'arbitre, après un avertissement strict, n'hésitera pas à exclure un meldois sur une faute de trop. Le match est tendu, nerveux, engagé. 

Meaux, réduit à 14 reste pourtant costaud, et marque même une pénalité avant la pause. Garches ne parvient pas à franchir et à la mi-temps, le score de 0-3 ne reflète pas la nette domination garchoise, mais traduit le réalisme des visiteurs qui a scoré sur sa seule véritable opportunité. 

Le deuxième acte sera à l'image du premier : un match engagé, rugueux, dans lequel les garchois domineront, ne baisseront jamais les bras, mais qui, malgré 2 cartons jaunes donnés à Meaux, réduits pendant 20 minutes à 13, ne parviendront jamais à trouver la faille. Au cours du deuxième acte, Meaux rate une nouvelle pénalité. Garches continue de se battre avec force et vigueur. Et si Guillaume va trouver un l'intervalle et aplatir - un essai étonnament refusé par l'arbitre - alors qu'il avait un 3 contre 1 à jouer, c'est sur un coup dernier coup de pied mal dégagé que Meaux inscrit un essai à la dernière minute (0-10). Score final... Dur !

Pour des propos déplacés à l'encontre de l'arbitre, propos dépassant sa pensée, Maxime Al. écope d'un carton rouge au coup de sifflet final. Est-il utile de rappeler que le respect de l'arbitre fait partie des valeurs primordiales de notre sport ?   

Fin du rêve pour la réserve. La marche à franchir était un peu trop haute. Mais le groupe a signé, face à un adversaire plus fort que lui, un match de rugby de haut niveau et d'une intensité incroyable pendant 80 minutes. Les garchois finissent la saison la tête haute, au terme d'une saison réussie. Un groupe solide est né et dispose de bases sur lesquelles s'appuyer pour la saison prochaine. 

La première accroche Meaux

Titulaires : Jérôme (c), Sébastien, Richard, Victor, Marius, Clément F., Médéric, Charles C., Elliott (m), Antony (o), Arnaud Sc., Charles, Jean, Maxime L., Adrien // Remplaçants : Crorentin, Pierre "Peyo", Nils, Yohann, Hugo, Nicolas.

Dans un match avec beaucoup moins d'enjeu - la première étant sure de finir 2e - c'est Meaux qui ouvre le score en premier (7-0). Mais Garches, à domicile, n'a pas l'intention de se laisser faire et finit par trouver le trou par l'intermédiaire d'Antony, qui profite d'une belle percée d'Arnaud le long de la touche et d'une balle transmise de façon acrobatique, mais efficace, pour aplatir en coin. Garches recolle au score (7-5). Le match est plaisant, engagé et les deux équipes se rendent coup pour coup. Le 7 de Meaux hérite d'un premier carton jaune. Mais les visiteurs trouvent une nouvelle fois la faille avant la pause et augmentent leur avance (12-5). 

Le début de la deuxième mi-temps est équilibrée jusqu'à cette première vraie percée d'Antony, qui a souvent attaqué la ligne avec autorité, et cette passe à Arnaud qui se fait reprendre à l'entrée des 22. Tout s'emballe quand le 7 de Meaux, pour un nouveau mauvais geste, écope d'un 2e carton jaune, immédiatement transformé en rouge par l'arbitre. A peine quelques instants plus tard, un meldois écope d'un carton blanc et les visiteurs jouent alors à 13. Nils en profite pour aplatir après un groupé-pénétrant réussi (12-10). Garches prend d'ailleurs l'ascendant dans le jeu, occupe le terrain de Meaux grâce à son jeu au pied, mais aussi son jeu ballon en main rapide et tranchant. Meaux de son côté s'appuie sur ses fondamentaux pour défendre et renvoyer Garches dans son camp. 

Le talonneur de Meaux, pris pa la patrouille, est sanctionné d'un carton jaune. Mais c'est à nouveau réduits à 13 que Meaux transforme une pénalite (15-10). Garches, tente le tout pour le tout mais, malgrè ses efforts dans les dernières minutes, ne trouve pas faille. 

Meaux s'impose en costaud. Garches finit deuxième une saison réussie et va pouvoir jouer les phases finales du championnat Ile de France avec la certitude d'un jeu solide lui permettant d'embêter bien des adversaires. 

L'écrivain québecois Yves Thierault a écrit "Il est des fiertés authentiques qui meurent difficilement". Ce soir, notre fierté - même dans la défaite - ne mourra pas rapidement. 

Bonne semaine à tous et rendez-vous mercredi à l'entraînement.